Côte d’Ivoire : les organisateurs du Masa 2016 retourne la problématique du temps en leur faveur



Après la 8ème édition du Marché des arts du spectacle africain (Masa), qui s’est déroulé du 1er au 8 mars 2013, la Côte d’Ivoire se focalise déjà sur le prochain rendez-vous dans deux ans. Selon le Directeur Général du Masa, Yacouba Konaté, l’organisation a contourné la problématique du temps, donc l’objectif est de faire en sorte que le temps joue en sa faveur. Le Masa est un biennal pour l’approfondissement de la Démocratie. Il est devenu un rendez-vous important dans l’agenda international. Les disciplines tournent autour de la danse, la musique, le Théâtre, l’humour et les contes.


Selon M. Konaté, c’est aussi une rencontre professionnelle. « Nous discutons autour de thématique qui fait l’actualité » lance le Dg du Masa. Par exemple, lors de la dernière édition, le thème portait sur l’art et le numérique. Le Masa aide même à former des jeunes sur l’approfondissement de leur qualité et compétence, lance le Dg du Masa. Pour l'édition 2016, le thème portera sur la réflexion de savoir : quels spectacles et quels publics ? Selon M. Konaté qui a tenté d’apporter une explication, c’est de faire le rapport entre les danses contemporaines et ses publics.


Il faut aussi réfléchir sur comment faire en sorte que ces danses plaisent en même temps au public africain et ceux des autres pays. Au départ, le Masa était une initiative de l’Organisation internationale de la Francophonie. « C’est ce rapport avec la francophonie qui fait notre présence à Dakar pour mieux faire connaitre cette manifestation. Même les 70% du budget de cette rencontre étaient fournis par l’Oif. Mais on s’est inscrit dans une logique de réduire cette contribution à 30%. Le reste sera donné par le gouvernement ivoirien et les autres partenaires, d’après les explications du Dg du Masa.

Pour l'édition 2014, le Masa avait enregistré une participation de 63 groupes, une vingtaine de groupes de musique, d’artistes, ainsi que des journalistes. L’invité spécial était l’artiste planétaire Youssou Ndour ; pour 2016, les organisateurs, vont se focaliser sur des pays comme le Brésil dans le but d’attirer la Diaspora.
 


Samedi 29 Novembre 2014 - 11:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter