Côte d'Ivoire: manifestation d'employés locaux de la mission de l'ONU

Les employés locaux de la mission des Nations unies en Côte d'Ivoire ont entamé une grêve et ont manifesté jeudi 16 juin devant leur siège à Abidjan et à Bouaké. Alors que l'Onuci, ouverte en 2004, doit fermer définitivement dans un an, ils réclament le paiement d'indemnités de départ.



Tout habillés de noir, à vive voix face aux forces de l'ordre, environ 200 grévistes de la mission des Nations unies ont exigé le paiement d'indemnités devant leur siège, à Abidjan. Cela fait en fait plusieurs semaines que la colère gronde au sein de l'Onuci. Alors que celle-ci doit définitivement fermer ses portes dans un an, de nombreux contrats ne seront pas renouvelés dès la fin du mois.

Une non-reconduction qui, selon certains des 700 employés locaux, doit être assimilée à un licenciement et donner droit à une compensation financière. Ils dénoncent l'absence de dialogue et, pointe l'un d'eux, une attitude « fermée et autoritaire » de la chef de la mission.

La porte-parole de l'Onuci, elle, balaie ces accusations : « On a discuté 1000 fois avec le personnel. Nous nous conformons en tous points aux règles, nous avons tous signé les mêmes contrats en cas de non renouvellement, aucune indemnité n'est prévue », explique Kadidia Ledron.

Ouverte en 2004, en pleine crise ivoirienne, l'Onuci emploie aujourd'hui près de 6000 personnes, dont un millier de civils. Tous amenés à progressivement quitter la mission d'ici à juin 2017.

Rfi.fr

Vendredi 17 Juin 2016 - 06:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter