Côte d'Ivoire: vers un allègement de l'embargo sur les armes lourdes?

Le Conseil de sécurité de l'ONU a levé, le 29 avril, l'embargo sur le diamant en Côte d'Ivoire, et allégé celui sur les armes. Désormais, le gouvernement ivoirien va demander l'autorisation d'acquérir des armes lourdes, et il pourra acheter librement des armes légères de petit calibre destinées à la police et la gendarmerie. La majeure partie des ces armes avait disparu pendant la crise post-électorale de 2010-2011. Les militaires et leurs supplétifs avaient donc pris la place des forces de l'ordre sur le terrain, créant parfois des tensions.



Lors d'une conférence de presse le 30 avril, Paul Koffi Koffi, le ministre de la Défense auprès du président de la République, Alassane Ouattara, s'est réjoui que chaque corps retrouve sa place. « La police et la gendarmerie seront désormais bien équipées pour faire face aux bandits », et l'armée ivoirienne pourra « faire un autre bond » dans le domaine de la sécurité.

 

La Côte d'Ivoire va demander à l'ONU un allègement de l'embargo sur les armes lourdes pour pouvoir doter son armée pour accomplir sa mission de sécuriser le pays.
Paul KoffiMinistre ivoirien de la Défense auprès du président Ouattara01/05/2014 - par Maureen GrisotÉcouter

 

 


RFI

Jeudi 1 Mai 2014 - 15:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter