Coupe du Monde 2014, Belgique : la déception Eden Hazard

La Belgique vient d'achever son beau parcours en Coupe du Monde, et à l'heure des bilans, force est de constater qu'Eden Hazard est passé à côté de la compétition. Le crack de Chelsea n'a pas assumé son statut de leader technique.



Coupe du Monde 2014, Belgique : la déception Eden Hazard

La Belgique peut être fière du parcours des Diables Rouges sur cette Coupe du Monde. Le quart de finale obtenu (défaite face à l’Argentine 1-0) a rassemblé le pays et sonne comme la promesse d’un avenir radieux pour une génération des plus brillantes. Mais passées les satisfactions, demeure une déception : Eden Hazard. Symbole de ladite génération, leader technique de la formation de Wilmots, l’ancien Lillois est passé à côté de son sujet. Incapable de transcender les siens, il a traversé la compétition en anonyme, tenant son flanc sans le génie qui le caractérise habituellement.

De trop rares étincelles, beaucoup de déchets et une incapacité à exister sur les grands rendez-vous, le constat fut d’autant plus criant sur la phase à élimination directe. Après deux passes décisives en poules, Hazard ne s’est pas signalé, ni contre les États-Unis en huitièmes, ni contre l’Argentine en quarts. Au sortir de cette dernière rencontre, le milieu a même avoué sa méforme. « Je pense que j’aurais pu mieux faire. Même si c’est vrai que j’ai été décisif sur le premier tour. Au niveau de la qualité, j’aurais pu être mieux. » Le joueur pointe cependant un défaut qui fut applicable à l’ensemble des Diables, à savoir l’expérience.

« On aurait pu faire plus si on avait joué notre jeu. Je pense qu’on n’a pas bien joué. Les Argentins ont plus d’expérience que nous dans cette compétition. Nous, c’était notre première. (…) Il nous manque encore quelque chose pour arriver dans le dernier carré et ça s’appelle l’expérience. Je pense qu’on l’aura dans quelques années. Il faut encore jouer des matches comme ça. » À 23 ans, Hazard en verra d’autres, à commencer par l’Euro 2016 où les Diables Rouges feront office d’outsiders pour le titre. La Belgique espère que son plus grand talent assumera cette fois son statut.



Dimanche 6 Juillet 2014 - 15:19