Coupe du monde 2014 : Ces 10 stats qu'il faut bien avoir en tête avant France - Allemagne

France - Allemagne, c'est déjà vendredi ! Avant le choc, voici les chiffres à connaître pour appréhender un quart de finale de Coupe du monde pas comme les autres.



La France ne perd pas souvent en quart ? L'Allemagne pas beaucoup plus…

Les Bleus et les quarts de finale, c'est une histoire d'amour qui dure depuis 1938, date de la seule élimination de l'équipe de France à ce stade de la compétition. Depuis, quand les Bleus entrent dans le Top 8, ils en sortent toujours avec le sourire et un peu plus près des étoiles. Ce fut le cas en 1958, 1982 (ndlr : deuxième tour de poules qualificatif pour les demies), 1986, 1998 et 2006. Pas mal. L'Allemagne, elle, a chuté plus souvent à ce stade. Mais a également gagné quelques quarts de plus que les Bleus puisque la Nationalmannschaft présente un bilan largement positif à ce stade de la compétition : 11-3. Ses trois échecs remontent à 1962, 1994 et 1998.
France - Brésil en 1986
France - Brésil en 1986 - Imago

Un bilan favorable face aux Allemands grâce… aux amicaux

Il fut un temps où la France était qualifiée de "championne du monde des matches amicaux". Une époque révolue… sauf face à l'Allemagne, que les Français battent quand ça ne compte pas. Ou peu. Bleus et Blancs ont croisé le fer trois fois en Coupe du monde. La France a gagné la rencontre qui avait le moins de valeur : le match pour la troisième place en 1958 (6-3). Symbolique. Les deux autres fois, en demi-finale de la Coupe du monde (1982, 1986), la France s'est ramassée. En match amical et depuis 1990, les Tricolores restent sur six victoires sur sept matches. La dernière confrontation et la seule défaite des Bleus depuis 1987 est intervenue en 2013 au Stade de France (1-2). Au total, la France a battu 11 fois l'Allemagne, contre 8 défaites et 6 nuls.
Zinedine Zidane marque un but somptueux face à l'Allemagne au Stade de France en février 2001
Zinedine Zidane marque un but somptueux face à l'Allemagne au Stade de France en février 2001 - Imago

Les Bleus au Brésil comme à la maison

Certaines choses ne s'expliquent pas. Cet attrait de la France pour le Brésil en fait partie. Non contents d'avoir traumatisé les Auriverde à trois reprises en moins en vingt ans en Coupe du monde (1986, 1998 et 2006), les Bleus se sentent comme chez eux lorsqu'ils débarquent au Brésil. Pour preuve, ils y ont disputé dix matches dans leur histoire. Et n'y ont perdu… qu'une fois. C'était à Porto Alegre en juin 2013 (0-3 contre le Brésil). Le reste, c'est 6 victoires et 3 nuls. Pourvu que ça dure.
Karim Benzema félicité par Patrice Evra et Blaise Matuidi - France-Honduras - Mondial 2014
Karim Benzema félicité par Patrice Evra et Blaise Matuidi - France-Honduras - Mondial 2014 - Panoramic

Deschamps invincible, Low un peu moins

Didier Deschamps n'a disputé qu'une seule Coupe du monde comme joueur. A l'inverse de quelques-uns de ses compères de la génération 1998, il a su dire stop avant de faire le match de trop. Par conséquent, il n'a jamais perdu sur la scène mondiale en tant que joueur (5 victoires, 1 nul) et pas plus sur le banc jusqu’ici (3 succès, 1 partage des points). Joachim Low, qui n’a jamais joué de Coupe du monde sur le terrain, ne peut pas se targuer d'un bilan immaculé, comme celui de DD (8 victoires, 1 nul, 2 défaites).
La joie de Dider Deschamps lors de France - Nigeria
La joie de Dider Deschamps lors de France - Nigeria - Panoramic

France - Allemagne : 544 - 1027

L'Allemagne n'est pas éternelle. Mais ses joueurs le sont. Vendredi à Rio, l'équipe de France va croiser le fer avec une sélection dont l'expérience est sans commune mesure avec celle des Bleus puisque les hommes de Joachim Low, aux commandes depuis 2006, se connaissent sur le bout des ongles. Une statistique résume parfaitement cela : les 23 joueurs de la Nationalmannschaft cumulent 1027 sélections. Les Bleus ? Un peu plus de la moitié : 544, dont 271 à cinq joueurs (Benzema, Lloris, Evra, Sagna et Valbuena). Niveau expérience, avantage Allemagne, évidemment.
Podolski et Klose, deux centenaires
Podolski et Klose, deux centenaires - Eurosport

Cinq centenaires à zéro

Les cinq Allemands les plus capés comptent plus de 100 sélections chacun. Klose mène la troupe avec 134 matches sous le maillot allemand. Podolski (116), Lahm (110), Schweinsteiger (105), Mertesacker (102) le suivent. Et ne sont pas encore en bout de course, puisque Podolski, Schweinsteiger et Mertesacker n'ont pas encore 30 ans. Cette ossature tient depuis la Coupe du monde 2006. Depuis, les Allemands jouent - au moins - les demi-finales de chaque compétition internationale à laquelle ils participent. Ceci explique cela.
Bastian Schweinsteiger, l'un des centenaires allemands
Bastian Schweinsteiger, l'un des centenaires allemands - Reuters

Klose > Bleus

Il n'est pas entré en huitième de finale. Et Miroslav Klose ne jouera peut-être pas vendredi. Quand on voit comment les Allemands ont peiné face au but algérien, Hugo Lloris ne se plaindrait pas de voir le meilleur buteur de l'histoire de la Mannschaft rester sur le banc. Parce que Klose, 15 buts en Coupe du monde (comme Ronaldo), est un renard. Un renard qui a marqué 70 fois avec l'Allemagne. Soit sept buts de plus que l'ensemble des 23 Français. Ces derniers cumulent 63 réalisations, dont 24 pour le seul Karim Benzema.
Miroslav Klose et son célèbre salto
Miroslav Klose et son célèbre salto - AFP

Les "zéro" dont on se vante

L'équipe de France n'a pas été flamboyante face au Nigeria. Il n'empêche : les Bleus n'ont pas pris de but. Et ça fait trois fois que ça arrive lors de cette campagne 2014. C'est d'autant plus remarquable que les Tricolores sont les seuls dans ce cas. Cette imperméabilité est en partie due aux prestations impeccables de Raphaël Varane et de Mamadou Sakho qui, après 516 minutes passées sur le pré, n'ont toujours pas commis de faute en Coupe du monde. Même pas un petit tirage de maillot. Rien. Nada. D'accord, il y a eu un petit coup de coude de Sakho mais personne n'a relevé...

2002 + 2006 + 2010 = 2014

Derrière, ça tient. Devant, ça marque. L'équipe de France a déjà marqué 10 fois lors de cette Coupe du monde. Dix buts (grâce à sept buteurs différents), c'est, en cumulé, le bilan des trois dernières Coupes du monde des Bleus. Évidemment, l'édition 2006 y est pour beaucoup puisque les finalistes tricolores avaient fait trembler les filets à 9 reprises en Allemagne.
La joie de Mathieu Valbuena après France - Nigeria
La joie de Mathieu Valbuena après France - Nigeria - Panoramic

Le vent en poupe

La France n'a plus perdu depuis neuf matches et le barrage aller en Ukraine (2-0), le 15 octobre. Mais si les Bleus ont le vent dans le dos, les Allemands, eux, sont carrément portés par le mistral - gagnant - puisque sur leurs 15 dernières sorties, les joueurs de Joachim Low ne se sont inclinés qu'à une reprise. Face aux Etats-Unis il y a un an (3-4).
Mesut Ozil (Allemagne) fête son but
Mesut Ozil (Allemagne) fête son but - AFP

eurosport.fr

Jeudi 3 Juillet 2014 - 14:58