PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Coupe du monde 2014: la France décroche un bronze historique

L’équipe de France de basket-ball a décroché la première médaille de bronze de son histoire en Coupe du monde, ce 13 septembre 2014, à Madrid. Les Français ont battu la Lituanie 95-93 en match pour la 3e place du Mondial 2014.



La Coupe du monde 2014 restera dans l’histoire du basket-ball français et plus largement dans l’histoire du sport hexagonal. L’équipe de France masculine y a décroché la première médaille de son histoire lors d’un championnat du monde (1). Les « Bleus » ont battu la Lituanie 95-93 lors du match pour la troisième place, ce 13 septembre 2014 à Madrid, 24 heures après leur défaite face à la Serbie en demi-finale.

L’équipe de France et celle de Lituanie ont longtemps été au coude-à-coude, au score. Durant la première période, les Baltes sont dominateurs près du panier, notamment au rebond. Les Français, réputés pour leur jeu défensif, sont paradoxalement plus adroits en attaque que les Lituaniens, connus pour leurs qualités de tireurs.

A la pause, les « Bleus » mènent même 43-42. Mais leurs adversaires retrouvent toute leur adresse lors du troisième quart temps. De retour des vestiaires, la Lituanie assomme la France à coups de tirs à 3 points (64-71).

Une fin de match interminable

Comme en demi-finale, les Français se réveillent lors des dix dernières minutes. Et l’arrière-ailier Nicolas Batum prend une nouvelle fois le jeu d’attaque à son compte. A 6 minutes de la fin, l’équipe de France égalise à 75-75. Malgré la fatigue (les Lituaniens ont eu un jour de repos en plus), les champions d’Europe prennent l’ascendant. A 2 minutes de la fin, Batum arrache un rebond offensif. Dans la foulée, le capitaine Boris Diaw réussit un panier spectaculaire (82-80). Il récidive ensuite avec un tir en pénétration (84-80).

 
 

Le meneur de jeu adverse Adas Juskevicius entretient le suspense avec un panier en pénétration assorti d’un lancer franc, à 18 secondes du dénouement. La fin de match est interminable avec une succession de fautes et de lancers-francs. Les « Tricolores » tiennent bon durant cette guerre des nerfs.

 
 

Comme en finale de l’Euro 2013, la France bat la Lituanie. Pas pour la médaille d'or certes. Mais cette équipe, affaiblie par les forfaits de ses deux meilleurs joueurs Tony Parker et Joakim Noah, n’était pas attendue à ce niveau.

En quart de finale, elle a battu l’Espagne, deuxième meilleure nation au monde. Et elle s’est ainsi positionnée comme favorite d’un Championnat d’Europe 2015 qui aura lieu chez elle.

 

Rfi.fr

Dimanche 14 Septembre 2014 - 12:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter