Coupures d’électricité: les ouvriers de Mbacké bandent les muscles contre la SENELEC



Les ouvriers de Mbacké sont très remontés contre la SENELEC en raison des délestages de mise ces dernières quarante-huit (48) heures pour des travaux de maintenance du réseau dans la commune, selon «Libération». La majeure partie des ouvriers qui en ont payé les pots cassés, en veulent aux autorités de la SENELEC qui ne les ont pas averti. 
 
De ce fait, Khadim Sow, électricien invite les autorités de la SENELEC "à prendre en compte les intérêts des ouvriers surtout ceux qui n’ont pas les moyens de s'offrir un groupe électrogène". A cause de ces désagréments, ce dernier se plaint d'être resté deux (2) jours sans toucher son matériel. 
 
 


Lundi 16 Novembre 2015 - 13:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter