PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Crash Aéronef Sénégal Air: les aiguilleurs du ciel face aux enquêteurs

Après le Directeur général de l’ANACIM et ses agents, c’est au tour des aiguilleurs du ciel surnommés «les yeux du pilote» de défiler chez les gendarmes et policiers enquêteurs sur le crash de l’avion de Sénégal Air.



Crash Aéronef Sénégal Air: les aiguilleurs du ciel face aux enquêteurs
Les gendarmes et policiers enquêteurs du transport aérien viennent de boucler une première partie de leur enquête concernant des agents de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile et de la Météorologie (ANACIM) dans le cadre de la disparition de l’avion de Sénégal Air, le samedi 5 septembre dernier avec sept (7) passagers dont trois (3) Sénégalais. Neuf (9) personnes dont le Directeur général de l’ANACIM, ont été entendues. Et leurs dossiers, à mi-parcours, ont été communiqués au Bureau Enquête et Analyse (BEA) piloté par Mamadou Lamine Traoré. Les trois (3) enquêteurs dépêchés par le Procureur de Paris, ainsi que le technicien, sont aussi en train de fouiller.



Des sources aéronautiques, sert «l’Observateur», révèlent que les enquêteurs du transport aérien, se tournent maintenant du côté de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et Madagascar (ASECNA) en l’occurrence des aiguilleurs du ciel, lesquels ont une lourde responsabilité dans la navigation aérienne. Car dit-on: "Le pilote devient aveugle une fois au ciel, les aiguilleurs sont ses yeux". 


Lundi 14 Septembre 2015 - 11:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter