Crash de l’aéronef de «Sénégal Air»: le pilote de «Ceiba» parle

Le pilote du Boeing a soutenu dans un rapport que son avion a été heurté en plein ciel au point 340. Un choc qui a endommagé l’aileron de l’appareil mobilisé à l’aéroport de Malabo. Les enquêteurs français confrontent ses propos avec les enregistrements des boîtes noires.



Crash de l’aéronef de «Sénégal Air»: le pilote de «Ceiba» parle
C’est confirmé. Il y a eu abordage entre l’avion de «Sénégal Air» et le Boeing 737 800 de la compagnie aérienne Equato-guinéenne «Ceiba». C’est du moins ce que le commandant de bord de l’appareil a soutenu dans son rapport transmis au Bureau Enquête et Accident (BEA). Et c’est au point 340 que son appareil a été percuté par l’avion de «Sénégal Air» qui a décroché depuis le point 360. Le pilote a soutenu dans son rapport qu’après avoir senti le choc, il est testé toutes ces commandes de vol avant de rejoindre sa base, Malabo. Pour ce qui est advenu de l’avion de « Sénégal Air », le pilote dit ne l’avoir pas revu après l’incident. Des sources aéronautiques Bissau-guinéennes, sert «l’Observateur», révèlent que « l’aileron de l’avion de «Ceiba» a été endommagé après l’incident».


Et d’après les premières informations du pilote, on se rend compte que l’avion de « Sénégal Air » a quitté son couloir de vol pour entrer dans un autre. Pour l’heure, les enquêteurs français qui sont à Malabo, inspectent la boîte noire de l’avion pour confronter les propos du pilote avec le contenu des enregistrements de ce qu’on appelle la mémoire de l’avion. 


Samedi 19 Septembre 2015 - 12:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter