Crash du vol EgyptAir: pas d'anomalies avant le drame, selon un enquêteur

L'enquête sur l'accident du Vol MS804 d'EgyptAir se poursuit après le repérage des boites noires par un navire français. Ce jeudi 2 juin, Le Parisien révélait qu'une série d'alertes avait été émise par l'avion dans les 24 heures précédant sa disparition en mer. L'information a été démentie dans la foulée par un enquêteur, selon l'agence Reuters.



Selon une source proche de l'enquête, il n'y a pas eu d'anomalies au moment des différents décollages de l'Airbus A320, qui s'est abîmé en mer Méditerranée, dans la nuit du mercredi 18 au jeudi 19 mai. Le Parisien écrivait ce jeudi 2 juin que trois messages d'alertes avaient été détectés sur l'appareil. Ce qui l'aurait même contraint à faire demi-tour. Sur ce point, les vérifications peuvent se faire rapidement.

Ces informations sont à prendre au conditionnel, mais s'ajoutent à d'autres messages évoquant des défaillances sur le vol. Des alertes, envoyées trois minutes avant la perte de contact de l'appareil, mentionnaient la présence de fumée dans les toilettes et dans la soute de l'avion.

Plusieurs hypothèses

Différentes hypothèses sont formulées sur ce feu. Selon les experts aéronautiques, il peut provenir d'un court-circuit électrique, du fret transporté ou d'une origine extérieure comme par exemple d'une bombe.

Seules les boîtes noires pourront éclairer les enquêteurs sur ce point. Selon le secrétaire d'Etat français en charge des Transports, Alain Vidalies, il faudra environ huit jours avant que l'enregistreur de vol puisse être récupéré. 

 

Rfi.fr

Jeudi 2 Juin 2016 - 19:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter