Création parti politique: ABC à l'écoute de Touba pour rompre avec Macky et s'allier avec Idy

Malgré ses assurances dans la région de Matam où il avait dit aux jeunes de l'Alliance Pour la République (APR) son ancrage au parti présidentiel, Alioune Badara Cissé est prêt à quitter le président Sall. Mieux, l'ancien ministre des Affaires Etrangères est à l'écoute de Touba pour franchir le pas à travers la création d'un nouveau parti politique. Il n'exclut pas de s'allier à Idrissa Seck de Rewmi et Pape Diop de la convergence démocratique, Bokk Gis Gis.



Les rencontres par des tournées nationales et internationales de l'ex-coordonnateur de l’APR trouve explication. Aujourd’hui, son départ est imminent de l'APR. Ce qui annonce un combat à  mort  sur le terrain politique pour les prochaines locales entre Macky Sall et lui à l'horizon juin 2014.   Pis, ABC qui est déterminé à porter sur les fonds baptismaux un parti politique, n'exclut même pas de nouer une alliance électorale avec les "ennemis" notamment le Rewmi d'Idrissa Seck et Pape Diop. Pour l'heure, il serait à l'écoute de Touba.
 
En effet, malgré une médiation entreprise par de bonnes volontés pour « sauver les meubles », ABC est bien dans la logique de mettre sur pied sa propre formation politique et serait à l’écoute de Touba selon certains proches de l’ancien ministre, révèle le journal "Rewmi" qui précise le pire au niveau de l'APR où selon la source le départ d’Alioune Badara Cissé serait lourd de conséquences. Dans la mesure où il est soupçonné de vouloir partir avec des femmes, des hommes et des jeunes acquis à sa cause.

Rétrogradé au statut de simple militant suite à ses critiques jugées virulentes à l’endroit du président Sall selon l'APR, ces proches d'ABC avaient accusé Macky Sall de vouloir affaiblir leur mentor après l’avoir successivement démis de ses fonctions de ministre des Affaires étrangères et de Coordonnateur de l’APR. Ces militants et sympathisants avaient même menacé qu’ils ne se laisseront pas faire. Pis, ils rendront la tâche difficile à Mansour Faye, frère de la première dame Marième Faye Sall qui est en course pour la Mairie de Saint-Louis. 


Lundi 16 Décembre 2013 - 10:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter