Crei : les raisons qui ont perdu le procureur Alioune Ndao



Crei : les raisons qui ont perdu le procureur Alioune Ndao
Le départ d’Alioune Ndao du parquet de la Crei a été très brutal. Alors qu’il siégé au tribunal, il a été démis de ses fonctions. Selon Libération le premier clash entre le procureur et le ministre de la justice est venu de la gestion du cas Bourgi.
 
Alors que le président Macky Sall avait demandé que tout soit mis en œuvre pour autoriser Bibo Bourgi à quitter le pays pour des raisons humanitaires et d’aller se faire soigner en France, mais le procureur a répondu au garde des Sceaux qu’il agissait sous la contrainte. Ainsi, il s’oppose à la demande du ministre de tutelle.
 
Puis survient l’affaire Abdoulaye Baldé, le député-maire de Ziguinchor poursuivi pour enrichissement illicite. La tutelle avait demandé au parquet de gérer le dossier Baldé qui venait d’être réélu, car tout acte contre lui serait vu comme des manœuvres politiques. Non seulement, Alioune Ndao ne se conforme par à cette décision, mais il délivre un mandat de dépôt contre lui.
Selon le journal, le dernier acte inédit qui a perdu le procureur Alioune Ndao est sa décision de programmer l’arrestation d’Oumar Sarr, Abdoulaye Diop et Me Madické Niang, alors que le sommet de la francophonie pointe à l’horizon et qu’il y a les caméras du monde entier qui sont braquées sur le Sénégal.
 


Mercredi 12 Novembre 2014 - 10:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter