Crimes post-électoraux en Côte d'Ivoire: la FIDH s'inquiète d'une justice «sélective»

La FIDH (Fédération internationale des ligues des droits de l'homme) a publié un rapport sur la justice en Côte d'Ivoire hier, mardi 22 octobre, demandant aux autorités de s'impliquer davantage dans la lutte contre l'impunité. Ce qui inquiète la FIDH, c'est notamment l'intention du ministre ivoirien de la Justice de ne pas renouveler le mandat de la cellule spéciale d'enquête qui arrive à son terme en décembre prochain. Cette cellule avait été créée à l'initiative d'Alassane Ouattara au sortir de la crise post-électorale pour enquêter sur les crimes commis pendant cette période.



Maître Patrick Baudouin
Président d'honneur de la FIDH et avocat de 80 victimes des deux bords

"Non seulement il ne faut pas la supprimer, mais il faut au contraire la renforcer. C'est le seul moyen à nos yeux d'espérer que la justice puisse passer."
 

58_civ_son_maitre_patrick_baudouin.mp3 58_CIV_son_Maitre_Patrick_Baudouin.mp3  (413.24 Ko)



Dépéche

Mercredi 23 Octobre 2013 - 11:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter