Crise Mondiale: L’Afrique menacée par la destruction de ses bases.

Le tiers monde n’a pas été épargné par la crise mondiale. Les crises africaines sont nombreuses. Elles sont d’ordres alimentaires, environnementaux, économiques, sociaux ou sécuritaires. Les pays africains sont, en outre, impactés par cette crise mondiale. Les impacts de cette crise n’ont pas échappé à la Fondation Gabriel Péri qui a organisé, ce mardi 18 mai, en collaboration avec le Parti de l’Indépendance et du Travail (PIT) le 3ème colloque de Dakar. En effet, la rencontre de cette année a pour thème «la crise globale et l’Afrique : quels changements?».



Crise Mondiale: L’Afrique menacée par la destruction de ses bases.
Venu présider la cérémonie d’ouverture, le Secrétaire Général du Parti de l’Indépendance et du Travail (PIT), Amath Dansokho a laissé entendre que «après l’esclavage et la colonisation directe, la voilà (l’Afrique), partout menacée par la destruction de ses bases productives (agriculture-industrie), et par l’accaparement, au profit des oligarchies locales et des multinationales, de l’essentiel des ressources du continent (mines, terre, entreprise publiques)».

Il est d’avis que: «l’Afrique est soumise à des prélèvements miniers, d’hydrocarbures et de ressources halieutiques à une telle allure, que les générations futures en sont vitalement sacrifiées» a-t-il constaté. Et d’ajouter: «cela se fait autant par les multinationales traditionnelles des grandes puissances occidentales, que par les pays émergents, notamment la Chine et l’Inde».

Pour lui, tout ce procès en cours est accompagné par une misère extrêmement étendue et un grand recul des conquêtes démocratiques.

Le Secrétaire Général du PIT a, en outre, reconnu que «les conséquences de cette crise globale sont les mêmes dans les pays développés, comme dans les pays en voie de développement».

Papa Mamadou Diéry Diallo

Mardi 18 Mai 2010 - 18:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter