Crise au Burkina Faso: Abdou Diouf convoque un comité ad hoc



Ce sera sans doute l'une des dernières missions du secrétaire général de la Francophonie avant son départ en fin novembre.  Abdou Diouf prend acte de la décision de Blaise Compaoré de démissionner de la présidence de la République. Cette décision doit contribuer à apaiser la vie politique et ouvrir de nouvelles perspectives au Burkina Faso. « Je salue la décision du Président Blaise Compaoré de démissionner de ses hautes fonctions et j’appelle à une transition rapide pour le retour à une vie constitutionnelle normale.


J’exhorte les forces de défense et de sécurité à assurer, avec professionnalisme et rigueur, la sécurité des biens et des personnes
 » a déclaré Abdou Diouf, qui déplore les violences qui ont causé des pertes en vies humaines et d’importants dégâts matériels. Le Secrétaire général de la Francophonie invite les acteurs burkinabè à engager dès maintenant des concertations en vue d’élaborer les modalités pratiques devant conduire à la tenue de l’élection présidentielle, dans les délais fixés par la Constitution.

 
Il convoquera, dans les plus brefs délais, la réunion d’un Comité ad hoc consultatif restreint sur la situation au Burkina Faso, conformément au chapitre V de la Déclaration de Bamako. L’Organisation internationale de la Francophonie réitère sa disponibilité, en concertation avec les autres partenaires internationaux, à contribuer activement à la consolidation de la paix et de la démocratie au Burkina Faso.


Samedi 1 Novembre 2014 - 13:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter