Crise au Ps : Tanor laisse planer le doute sur des menaces contre Khalifa Sall et Cie

La crise au Parti socialiste (Ps) est loin d’être terminée car, malgré l’arrestation de Khalifa Sall, son adversaire et non moins Secrétaire général de cette formation continue de faire planer le doute sur les sanctions pouvant être prises contre le maire de Dakar et Cie.



Crise au Ps : Tanor laisse planer le doute sur des menaces contre Khalifa Sall et Cie
Ousmane Tanor Dieng exhorte ses partisans de ne pas faire dans la bataille verbale avec le camp de Khalifa Sall. En effet le leader du Ps demande à ses camarades de répondre aux invectives en montrant que «vous êtes civilisés» ; de donner «la preuve à ceux qui bavardent que nous sommes en train de travailler. Laisser les continuer à s’agiter».

Mais ces mises en garde ne signifient en rien que le n°1 de la formation de Léopold Sédar Senghor est prêt à oublier les nombreuses récriminations dont il a fait l’objet, surtout venant du camp du Secrétaire national à la vie du Ps. En effet, a-t-il martelé : « On prendra nos responsabilités si c’est nécessaire».

Revenant sur les futures échéances électorales pour lesquelles il s’est rangé derrière Macky Sall, le maire de Ndiéniène demande à ses jeunes camarades d’aller «dans les communes, les départements et autres pour poursuivre la massification et l’animation du parti. Surtout s’investir pour une inscription massive sur les listes électorales », afin de donner la victoire finale à la coalition Benno bokk yaakaar.

Et le président du Haut conseil des collectivités territoriales de conclure : «chers camarades, aujourd’hui, il y a une crise de l’engagement politique. Alors ne vous laisser pas diriger par les moins bons».

Ousmane Tanor Dieng a tenu ces propos lors d’une rencontre avec des élèves et des étudiants de son parti.

Ousmane Demba Kane

Lundi 20 Mars 2017 - 10:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter