Crise casamançais & Décision de Macky : Amath Dansokho, « Nous sommes venus pour travailler »

Le Président de la République Macky Sall vient de prendre la décision d’ouvrir un dialogue avec tous les chefs rebelles du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC). Face à cette décision, les réactions ne se sont pas fait attendre. Amath Dansokho, le « Mandela sénégalais », soutient que « nous sommes venus pour travailler ».



Crise casamançais & Décision de Macky : Amath Dansokho, « Nous sommes venus pour travailler »
« Les Sénégalais ont élu le Président pour qu’il travaille et c’est ce qu’il y a de plus important. La paix et le travail, c’est ce qui nous a amenés ici. Le Président a décliné ce qu’il compte faire. On n’a jamais vu des décisions comme celles qui ont été prises à Ziguinchor. C’est plus que ce qu’on avait dit en 2005, lors de la rencontre avec l’Abbé Diamacoune. Donc, on ne peut pas parler de campagne, personne ne nous a entendus parler d’élections. Le Président a été élu pour un mandat », précise Amath Dansokho dans les colonnes du quotidien national « Le Soleil ».

Plus loin, il ajoute « ce que les Sénégalais attendent de lui, c’est qu’il travaille et les sortent des grosses difficultés qu’il a héritées. Il n’est écrit nulle part dans la Constitution que le gouvernement ne doit pas se déplacer. De ce point de vue, c’est une grande innovation que le Président Macky Sall a apporté. On ne peut pas éviter le débat. C’est le débat politicien. Il faut être vraiment honnête pour savoir que c’est une initiative parfaitement appropriée aux circonstances de notre pays qui, en ce moment, est confronté à des problèmes considérables et qui méritent la mobilisation de tout le peuple sénégalais ».


Jeudi 28 Juin 2012 - 12:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter