Crise casamançaise : le MFDC prêt pour des négociations « franches et sincères » avec le gouvernement du Sénégal

La branche armée du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC) proche du chef de guerre du maquis Ousmane Gnantang Diatta se dit favorable pour des négociations avec le gouvernement sénégalais.



Crise casamançaise : le MFDC prêt pour des négociations « franches et sincères » avec le gouvernement du Sénégal
« Nous sommes prêts à discuter avec l’Etat du Sénégal. Mais contrairement à ce qui se faisait les années précédentes, nous voulons des négociations franches et sincères qui permettront à la Casamance de retrouver cette paix que réclament les populations de cette région », a indiqué au journal « L’observateur », une source proche du chef rebelle Ousmane Gnantang Diatta.
 
Toutefois, ces négociations vont passer « inévitablement par la levée immédiate et sans condition du mandat d’arrêt international lancé à l’époque par le gouvernement sénégalais sous l’ère Wade, contre le secrétaire général du MFDC, Mamadou Nkrumah Sané ».
 
Et comme si cette condition ne suffit pas, « Atika » précise également que ces négociations ne pourront pas se tenir au Sénégal car « c’est seulement en Europe où nous allons discuter avec l’Etat du Sénégal », indiquent ces mêmes sources.


Mardi 24 Juillet 2012 - 12:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter