Crise chez Malaysia Airlines, 6000 postes supprimés

Malaysia Airlines va supprimer un tiers de ses effectifs, c’est ce que son actionnaire principal a annoncé aujourd’hui. Déjà en mauvais état, la situation s’est aggravée pour le transporteur malaisien avec deux catastrophes successives, la disparition du MH370 en mars, et l’explosion au-dessus de l’Ukraine du MH17.



 
L’actionnaire principal de la compagnie aérienne nationale se donne trois ans pour refaire de Malaysia Airlines une entreprise rentable. Le fonds souverain Kazanah, a présenté un plan de choc, comme on l’attendait. Un poste sur trois devrait être ainsi supprimé, et des dessertes déficitaires, principalement les liaisons de Kuala Lumpur vers les villes européennes, pourraient disparaître. Sa stratégie : repositionner Malaysia Airlines comme une compagnie régionale.

Des mesures qui devraient permettre de « ressusciter » l’opérateur selon lui. Le transporteur malaisien perd en effet depuis trois ans un million de dollars par jour, et les réservations ont chuté de plus de 30% après l’explosion du MH17 au-dessus de l’Ukraine en juillet. Pour autant, Kazanah montre qu’il désire une transition en douceur : l’actuel PDG, quoique décrié, reste jusqu’à la fin de son mandat l’an prochain.
 

La compagnie ne devrait pas changer de nom malgré l’atteinte à son image de marque, et on ne sait pas encore si une nationalisation totale, annoncée un peu plus tôt cet été, est toujours d’actualité.

RFI.FR

Rfi.fr

Vendredi 29 Août 2014 - 14:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter