Crise chez les enseignants : Le Grand cadre implose.

Suite à la sortie de Mamadou Lamine Dianté, coordonnateur du Grand cadre, qui décrétait la suspension de la levée du mot d’ordre de grève, certains leaders syndicaux sont montés au créneau. En effet, selon ces derniers, Mamadou Lamine Dianté n’a été mandaté par personne pour décréter la continuation de la grève, d’autant plus qu’il avait signé le procès-verbal.



Crise chez les enseignants : Le Grand cadre implose.
 «Nous avons réitéré la décision de suspendre le mot d’ordre de grève et nous demandons donc aux enseignants de rejoindre les classes le lundi». Ces propos sont de Dame Mbodji le secrétaire général du Cusems. Ce dernier s’insurgeait contre les propos de Mamadou Lamine Dianté.

 Selon lui, le Grand cadre a décidé de suspendre le mot d’ordre de grève après des consultations avec le Gouvernement. Consultations qui avaient noté la présence de tous les représentants des différents syndicats. «Il y a eu une rencontre entre le Gouvernement du Sénégal et le Grand cadre ». Le Gouvernement était représenté et nous aussi, nous avons été tous présents. Le gouvernement nous a proposé des améliorations sur beaucoup de points et nous avons décidé tout simplement de suspendre le mot d’ordre et de signer le procès-verbal. Même le coordonnateur du Grand cadre a signé ce procès-verbal au nom de son organisation», a tenu à préciser M. Mbodji qui est par ailleurs membre du Grand cadre.

Cette attitude de Mamadou Lamine Dianté a étonné M. Mbodji qui a tenu à démentir le coordonnateur du Grand cadre : «Aujourd’hui on apprend qu’une déclaration a été faite pour dire que le Grand cadre revient sur la suspension. C’est ce que nous voulons démentir. Nous avons tenu une réunion aujourd’hui et tous les secrétaires généraux se sont présentés à l’exception de deux ou trois », a-t-il précisé.

Ousmane Demba Kane

Samedi 2 Mai 2015 - 00:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter