Crise dans Benno : Les jeunes socialistes demandent le départ du Ps de la coalition.

S’il ne tenait qu’à eux, le Parti socialiste aurait quitté la coalition présidentielle. En effet, les jeunes camarades d’Ousmane Tanor Dieng, réunis au sein du mouvement de la jeunesse pour la démocratie et le socialisme, via un communiqué, ont tiré sur le bilan de Macky Sall, et ont demandé tout bonnement à leur leader de rompre avec Benno bokk yaakar.



Crise dans Benno : Les jeunes socialistes demandent le départ du Ps de la coalition.
Sont-ils des émissaires, ou s’agit-il de leur propre initiative ? En tout état de cause, la question mérite d’être posée. En effet, le mouvement de la jeunesse pour la démocratie et le socialisme (Jds) réclament le départ de la formation socialiste de la coalition présidentielle, tout en dénonçant au passage la gestion du pays par le régime de Macky Sall. Ces jeunes camarades d’Ousmane Tanor Dieng se sont exprimés, via un communiqué qui indique que : «la situation économique et sociale du pays est catastrophique. Le gouvernement du président Macky Sall s’enfonce dans l’immobilisme. La Jds appelle le Ps à rompre avec Bby et à préparer un projet politique de gauche, à construire avec les forces politiques et progressistes un mouvement politique capable de répondre aux aspirations du peuple».

Les jeunes socialistes trouvent la légitimité dans leur démarche dans des rapports des organismes financiers internationaux qui, selon eux, démentent les chiffres annoncés par l’Etat : «les estimations de la banque mondiale et du Fmi montrent que le taux de chômage au Sénégal tourne autour de 20 et 22%, au lieu des 12% déclarés par les autorités sénégalaises».

Le taux de chômage des jeunes est plus marqué, selon la Jds, chez les diplômés qui a doublé en l’espace de 10 ans et ont démenti les chiffres annoncés par Mame Mbaye Niang : «le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi des jeunes et de la Construction citoyenne, déclarait que le nombre d’emploi créés au Sénégal, de 2012 à juin 2014, s’évalue à 94354. Ce qu’il a oublié de préciser c’est que 97% de ces emplois ont été créés par le marché informel, qui échappe totalement au contrôle de l’Etat». La Jds est formelle quant au nombre d’emplois créés par Macky Sall : «En trois ans d’exercice, Macky Sall a créé formellement moins de 3000 emplois, ce qui est loin des 100 000 emplois par an qu’il avait promis».
Tous ces facteurs doivent, selon Babacar Diop et Cie, inciter le Ps à quitter la coalition présidentielle.

Ousmane Demba Kane

Mardi 26 Mai 2015 - 11:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter