Crise dans la Justice : Me Sidiki Kaba met avocats et magistrats dans le même sac.

Hier, à l’Assemblée nationale, le garde des Sceaux ministre de la Justice, s’est prononcé sur la tension existant entre avocats et magistrats. Me Mame Adama Guèye qui avait dénoncé la corruption dans la magistrature, a été égratigné au passage par Me Sidiki Kaba qui rappelle que ni magistrats, ni députés ne sont au-dessus de la loi.



 Ni les députés, ni les magistrats ne sont au-dessus de la loi. C’est en substance ce qu’a soutenu le garde des Sceaux, ministre de la Justice. Me Sidiki Kaba qui faisait face aux députés hier pour l’examen de son budget, s’est saisi de cette occasion pour se prononcer sur les tensions entre magistrats et avocats.

Faisant allusion à Me Mame Adama Guèye qui avait déclaré qu’il y avait de la corruption dans la magistrature, ce qui avait soulevé l’ire des magistrats, et la réponse vive des avocats, le ministre de la Justice déclare : «Au sein de la Justice, nous ne sommes pas en dehors de la société. Les lois que vous votez sont applicables à tous les citoyens. Un avocat n’est pas au-dessus de la loi, un magistrat n’est pas au-dessus de la loi. Si vous violez la loi, la loi s’appliquera à vous, mais faudra-t-il que toutes les preuves soient réunies».

Revenant sur l’indemnité de judicature, le ministre de la Justice dégage toute responsabilité, car, soutient-il : «c’est vous les députés qui avez votez la loi sur la base de laquelle sont fixées les rémunérations de chacun».
 
 

Ousmane Demba Kane

Vendredi 4 Décembre 2015 - 09:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter