Crise dans le secteur de la santé: les blouses blanches décrètent 72 heures de grève

Pas de consultation demain dans toutes les structures de sanitaire du pays. Les cadres du syndicat de la santé décrètent trois jours de lutte pour obtenir satisfaction. Les travailleurs réclament la revalorisation des salaires, des logements, des travailleurs qui ne veulent plus de coupures d’électricité dans les structures sanitaires.



Les cadres du syndicat de la santé décrètent 72 heures de grève à partir du mercredi 1 juin au vendredi 3 juin pour obtenir satisfaction de leur revendication. Ils réclament entre autre la revalorisation des salaires, des logements. Les travailleurs de la Santé ne veulent plus de coupure d’électricité. « Ensemble mettons nous en ordre de bataille. Lutter, grever, montrer à l’Etat que vous existez. C’est le moment ou jamais».

L’Etat étant resté insensible à leur grève d’avertissement, «ce que nous voudrons, c’est la satisfaction de nos revendications. C’est la satisfaction des plateformes signées avec le gouvernement du Sénégal. De ce point de vue, nous ne ménagerons aucun effort pour amener le gouvernement du Sénégal à satisfaire nos revendications. Camarades du secteur de la Santé, camarades travailleurs, c’est à vous que je m’adresse. L’heure est grave, il s’agit de notre avenir, le pays nous entend et nous écoute», décline le Docteur Souleymane Joe Diop. 

Poursuivant ses propos, la blouse blanche rappelle au gouvernement les engagements pris et qu’il n’a jamais respecté. «Nous exigeons au gouvernement du Sénégal, l’indemnisation des primes de la pension de retraite. Nous avions besoin de toit. Les politiques ne méritent pas plus que nous. Il faut qu’on arrête. Il faut qu’on s’occupe des professionnels désormais dans ce pays. Surtout ceux-là qui sont dans le secteur de la santé».  


Mardi 31 Mai 2016 - 13:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter