Crise énergétique: Ibrahima Fall démonte le Plan Takkal de Karim Wade et prône l’expertise locale



Crise énergétique: Ibrahima Fall démonte le Plan Takkal de Karim Wade et prône l’expertise locale
A peine investi par ses amis du GISCI aux présidentielles de 2012, le Professeur Ibrahima Fall descend le plan Takkal de Karime Wade qu’il assimile à un plan Khouy Khamath. Invité de l’émission «Et si on en parlait» de la TFM repris par le journal l’Observateur, l’ancien Ministre des Affaires Etrangères du Sénégal se prononçait sur la crise énergétique au Sénégal. Il a estimé que «les gens se réunissent des cadres presque informels, prennent des décisions et viennent vendre des plans dont on sait dès le départ qu’ils ne peuvent pas fonctionner». Pour lui, le «plan Takkal» n’est pas le premier qui n’a pas fonctionné dans le domaine de l’énergie. Il est devenu le plan Khouy Khamath.
Selon lui, la crise est en partie liée à des dépenses de prestiges de plus dizaines de Milliards, consacrés à des choses qui ne sont pas prioritaires pour les populations par rapport à la nécessité d’avoir de l’électricité.
Comme solution à cette crise, Ibrahima Fall prône l’expertise locale. «La solution c’est de réunir la grande expertise locale, qui existe déjà et d’en faire le meilleur usage» a-t-il dit avant d’ajouter: «j’ai l’impression que l’expertise dont nous disposons au plan national est marginalisé».


Samedi 11 Juin 2011 - 13:53




1.Posté par ndar-ndar le 27/06/2011 14:21
Monsieur Ibrahima FALL, je crois en vos capacités intellectuelles et morales pour bien diriger le Sénégal.
Je pense que vous êtes entouré d'une bonne équipe (pour ce que j'en connais) de grands intellectuels qui vous aideront sans nul doute à peaufiner un excellent programme de gouvernement.
Aussi, si je pu me permettre un conseil, je vous exhorte de vite descendre dans les villages et les quartiers ou l’on ne mange à sa faim qu’à l’occasion des fêtes, , ou l’on sent la terre se dérober sous ses pieds quand un des membres de la famille à le corps chaud, étant certain de ne pas avoir les moyens de le soigner, ou l’on peine à payer le loyer et les factures d’eau et d’électricité (quand on a l’opportunité de se connecter sur ces réseaux défectueux)…
Nous vous avons entendu dans les médias et avons saisi votre démarche d’universitaire enseignant méthodique. Vous avez déclamé votre profession de foi, vous nous trouvez entièrement convaincus.
Cependant, nous voulons vous exprimer de vive vois nos souffrances et nos attentes, et ceci en préambule ou concomitamment à toute élaboration de plans et stratégie de conquête du « pouvoir ».
Nous ne vous voyons point, au moment ou tant de vautours nous assaillent, avec leurs mensonges et leurs promesses chimériques en bandoulières.


Soyez lapin et tortue à la fois.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter