Crise énergétique: Me Babou déplore le retard de la mise en place du plan takkal



Crise énergétique: Me Babou déplore le retard de la mise en place du plan takkal
Le Président de la Commission des lois à l’Assemblée Nationale, Me Abdoulaye Babou a estimé que «le plan Takkal est venu un peu tard». Car pour lui, en 2007 déjà, le Ministre des Finances avait fait savoir en ce qui concerne l’énergie et les inondations que «cette affaire, ce n’est pas une question de 10 Milliards, de 100 Milliards etc. mais des centaines de Milliards».

Déjà en 2007, explique-t-il au cours de l'émission Grand jury de la Rfm, «il était question d’un plan Marshall. Le plan Takkal est venu 3 ans, 4 ans après pour être précis. Il aurait dû venir un peu plus tôt dès lors que le gouvernement lui-même après avoir fait son diagnostic a estimé que ce n’était pas une affaire de 10 Milliards ou de centaine de Milliards».

Pour lui, le plan takkal, c’est des ponctions financières sur des plans urgents, des plans sociaux, sur la santé etc. donc l’idée était là mais on est arrivée un peu tard.


Dimanche 5 Juin 2011 - 15:41




1.Posté par Pereira de Carvalho René le 14/08/2011 22:47
En 2008, j'ai envoyé à son Excellence Maître Wade, un projet qui aurait pu aboutir, avec le États de l'union Africaine et ces Nations n'auraient rien à dépenser en se réunissant et obtenir une subvention commune, allant dans la direction d'augmenter la puissance du barrage d'Inga se penchant sur les financements mis àla dispositio des pays sous développé
A ce jour pas de réponse, car j'ai envoyé un projet de 149 pages avec les stratégies de financements.
Il faut savoir que le problème d'électricité touche plusieurs Nations africaines: Sénégal, Guinée Konacry, Zair, Gabon et autres.
Il ne s'agit pas d'argents mais de la volonté et plus de patriotisme,

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter