Crise gambienne: une occasion pour les délinquants de reprendre la coupe de bois



Crise gambienne: une occasion pour les délinquants de reprendre la coupe de bois
Les délinquants profitent de la tension qui règne en Gambie pour reprendre le pillage de la forêt dans le département de Médina Yoro Foulah. L’homme fort de Kanilai avait menacé de sévir contre les coupeurs de bois au Sénégal qui le convoyaient à Banjul où les attendaient des hommes d’affaires chinois.

Le Président Jammeh est présentement plus préoccupé par son maintien au pouvoir que par la traque des coupeurs de bois. Les agents des Eaux et Forets de Pata ont arrêté avant-hier, 21 charrettes attelées à 42 ânes qui convoyaient du bois en Gambie.

Les forestiers n’ont pas pu mettre la main sur les délinquants qui ont pris la poudre d’escampette. Les 21 charrettes et les 42 ânes se trouvent présentement au poste forestier de Pata, en attendant de mettre la main sur les propriétaires. Le pillage de la forêt risque de s’intensifier dans les prochains jours, d’autant que les militaires qui étaient déployés le long de la frontière ont décampé, livre "l'As".


Mardi 3 Janvier 2017 - 09:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter