Crise scolaire, le CEN invite tous les acteurs concernés à trouver une solution rapide pour sauver l’année scolaire



La crise scolaire ne laisse pas indifférent le Collège Exécutif National (CEN) de la Convergence des cadres républicains de l’APR qui  s’est réuni, au siège Benno Bokk Yaakaar, hier jeudi 23 avril 2015.  C’est ainsi qu’en analysant la situation scolaire, « le CEN invite tous les acteurs concernés à trouver une solution rapide pour sauver l’année scolaire. À cet effet, il salue, la prise en charge, par le gouvernement, de la quasi-totalité des points de revendication tout en suggérant un traitement plus diligent des dossiers en cours » il l’a fait savoir dans un communiqué dont nous avons reçu copie.

 
Ainsi le CEN en appelle aussi au sens du devoir et de l’esprit patriotique des enseignants pour l’intérêt supérieur de l’école. Il  les exhorte dans ce contexte, à reprendre les cours, en tenant compte des efforts déjà consentis par l’État car, leur droit de grève ne saurait compromettre le droit des élèves à un enseignement régulier et de qualité. Le CEN a noté par ailleurs que, « avec inquiétude, une certaine forme de recul de l’esprit civique qui pourrait porter atteinte au droit des générations  futures à une éducation de qualité ».

 
Il a abordé en outre, la tournée économique du Président de la République au centre du pays, le CEN note ainsi , avec satisfaction, la pose de la première pierre de l’université du Sine Saloum dont le parrain est El Hadji Ibrahima NIASSE, l’inauguration de la centrale de Kaone II, le lancement de travaux routiers et la réception d’un important lot de matériel agricole (20500 unités et 1000 tracteurs). Non sans préciser, que les investissements publics de l’ordre de 462 milliards, prévus pour les régions de Kaolack et Kaffrine démontrent la volonté des autorités de faire de ces localités, longtemps délaissées, un véritable pôle de développement.  « Le CEN a tenu à  encourager   le Président de la République à poursuivre cette dynamique pour créer les conditions d’une émergence économique à partir des potentialités de nos terroirs » reléve le document.   

 
À l’entame de la réunion, le CEN a observé une minute de silence à la mémoire des victimes des naufrages en méditerranée. Le CEN exprime sa grande émotion devant cette tragédie qui interpelle toute la communauté internationale et exhorte les décideurs africains de tenir leurs promesses de développement économique, de paix pour redonner espoir à la jeunesse de notre continent. 


Vendredi 24 Avril 2015 - 09:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter