Crise universitaire : les étudiants de Ziguinchor séquestre un agent de la sécurité de proximité

Les universités Sénégalaise vivent dans une crise indescriptible depuis quelques jours. Après la grève illimitée des étudiants de l'UGB qui ont déserté leurs campus et ceux de l'UCAD qui ont vécu une intifada avec les forces de l'ordre. Leurs camarades de l'Université Assane Seck de Ziguinchor se mettent dans la danse. Ces derniers réclamant le paiement intégral de leurs bourses, ont séquestré un agent de la sécurité de proximité.



Les étudiants de l'université de Ziguinchor, qui ont tenu une assemblée générale hier pour la réclamation du paiement intégral de leurs bourses, ont procédé à un barrage de toutes les artères menant à l'université. Cependant, un agent de la sécurité de proximité qui était venu en mission secrète a été vite repéré et séquestré par les étudiants dans le campus universitaire pendant plus d'une heure.

Lansana Badji qui sera sauvé par les syndicats des enseignants, le médiateur et ancien proviseur du lycée Djignabo de Ziguinchor, Nouha Cissé va être libérer mais sous condition. « Aujourd'hui, nous ne demandons que la libération et sans condition de notre camarade qui est dans les liens de la prévention.

Nous allons maintenir le blocus et tant que nos bourses ne sont pas payées intégralement, nous ne lèverons pas notre mot d'ordre de grève » a déclaré les étudiants. Toutefois, ces étudiants avaient procédé ce lundi à des casses qui ont conduit à des échauffourées avec les forces de l'ordre, renseigne l'Observateur. Ainsi, tous les étudiants réclament la tête de Marie Teuw Niane et exigeant sa démission immédiate.

Lamba Ka

Vendredi 23 Mai 2014 - 13:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter