Critique Média : la générosité de la 2Stv à l’endroit de Yaya Jammeh



Critique Média : la générosité  de la 2Stv à l’endroit de Yaya Jammeh
La communication n’est pas le journalisme. Il est bon de respecter les règles à la base de ces deux pratiques. Il y va du respect de l’éthique et de la déontologie mais aussi du respect du professionnalisme.
Le grand reportage de la 2Stv de ce dimanche 30 octobre 2011 consacré aux réalisations de Yaya Jammeh n’était en rien un simple grand reportage. Il s’agissait plutôt d’un publi-reportage sur le bilan de Jammeh 17 ans après son accession au pouvoir et en perspective des présidentielles de Novembre prochain.

Tour à tour, notre ami Pape Alé Niang a tendu son micro à Fatou Ndiaye Cissé (ancienne Présidente du parlement), Sokhna Ndeye Diatta (chargée de la mobilisation au sein du parti présidentiel), Niama Sata Sadio Bodian (membre du bureau des femmes du parti) et Fatou Bâ (présidente des femmes du parti). Durant une vingtaine de minutes, elles ont chanté les louanges du Président, présenté un bilan totalement positif sur la Santé, l’Education, l’Agriculture et parlé de sa générosité qui déborde jusque dans les familles religieuses du Sénégal (elles ont oublié nos artistes !). Tout sur des images de Jammeh sous toutes ses formes, tradipraticien (il paraît qu’il soigne le SIDA), agriculteur et procédant à des séries d’inaugurations. Et toutes les bonnes dames interrogées ont promis la victoire à Jammeh, à ce dernier, elles ont demandé de ne pas faire campagne. Normal dans un pays où les opposants n’ont pas droit de cité, les membres de la société civile et les journalistes sont persécutés et contraints à l’exil. Rien de cela dans le fameux « grand reportage ». D’ailleurs pour l’une des amazones de Jammeh parler d’opposition en Gambie c’est de la foutaise.

Vous avez le droit de bouffer les dalasis de Jammeh mais vous n’avez pas le droit d’insulter notre professionnalisme.
Et si demain en perspective de 2012, toutes les télés nationales procèdent de la même manière pour Wade ?
Il faut savoir faire la part des choses ici comme ailleurs !


Lundi 31 Octobre 2011 - 03:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter