Critiqué dans sa gestion par ses adjoints à la mairie de Saint-Louis, Cheikh Bamba Dieye sonne la réplique

Atmosphère tendu à la mairie de Saint-Louis. Sa gestion en tant que maire de la localité décrié par ses propres adjoints, le ministre de la communication parle de guerre de positionnements en vue des élections locales qui pointent à l’horizon 2014. Le patron du Front pour le Socialisme et la Démocratie/Benno Jubël (FSD/BJ), Cheikh Bamba Dieye recadre ses détracteurs et en profite pour caresser Macky Sall dans le sens du poil.



Critiqué dans sa gestion par ses adjoints à la mairie de Saint-Louis, Cheikh Bamba Dieye sonne la réplique

Le maire de la ville de Saint-Louis, Cheikh Bamba Dieye s’est prononcé par rapport aux sorties de ses adjoints et alliés qui ont été très critiques sur sa gestion.

En effet, tout en précisant qu’il n’a de « craintes à avoir», le ministre de la communication a affirmé qu’« à l’orée des élections qui se rapprochent, il est normal que les uns et les autres cherchent à se positionner». A cet effet, à ses adjoints qui doutent de ses talents de maire, le leader du FSD/BJ a listé ses réalisations.

«Nous avons mené à bien le plan de développement touristique, nous avons bouclé le financement et commencé à réaliser. C’est sous mon magistère que le plan de développement touristique a pris en charge la route qui va de la place Pointe-à-Pitre à l’Hydrobase et c’est sous ma magistère que nous aurons une base de pêche neuve de plus quatre milliards de FCFA et que le centre d’enfouissement technique sera réhabilité pour plus de 2 milliards 500 millions de FCFA. Quel engagement n’ai-je pas tenu ?», a-t-il répliqué.

Regrettant, toutefois, que «l’on en arrive à cette situation après avoir travaillé en parfaire synergie pendant de longues années», Cheikh Bamba Dieye, dans une interview accordé au journal, «L’Observateur», a relevé l’importance de comprendre les difficultés de se réunir pour se battre pour un objectif qui a abouti à l’élection du président Macky Sall et de conduire les affaires de la Nation afin de pouvoir parler d’une seule et même voix.


Ibrahima Mansaly

Lundi 29 Avril 2013 - 16:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter