Critique média : Le journalisme n’est pas toujours facile



Critique média : Le journalisme n’est pas  toujours facile
Les médias supportent l’actualité mais parfois peuvent être au cœur de cette actualité notamment par les pratiques de ses acteurs.
Dans l’émission Faram facce (décortiquer) de la TFM de ce mercredi, l’animateur Papa Ngagne Ndiaye qui a une curieuse manière de recevoir ses amis était face à Cheikh Yérim Seck. Ce dernier de revenir sur ses contacts avec le Président Wade. Le directeur de publication du site d’information Dakar actu de nous dire sa nouvelle retrouvaille, « je me garderai sur la situation actuelle du pays d’écrire des choses qui peuvent mettre de l’huile sur le feu », n’est-ce pas là le comportement permanent de tout journaliste en tout temps ? Une attitude qui fait penser à certains comme moi d’ailleurs que notre confrère a vendu son âme au diable, au monstre. C’est notre opinion demain il fera jour !

Lors de la manifestation du M23 de ce mardi avec la mort de Mamadou Diop, avant 22 heures les radios et sites d’informations sénégalais avaient fini de donner tous les détails de cette actualité macabre. A 22H30mn, le correspondant de RFI à Dakar dans l’édition Afrique soir de la radio mondiale parlait d’une manifestation dispersée par des coups de lacrymogène et le présentateur lisait par la suite un communiqué de Serigne Mbacké Ndiaye qui parlait d’une manifestation sans grande mobilisation. C’est seulement le lendemain que RFI revenait sur les détails de l’actualité comme les médias locaux. Simple attitude journalistique ou diplomatique ? C’est connu RFI est une grande radio d’information mais c’est aussi la voix de la France face à ses anciennes colonies.

Pendant ce temps, de jeunes stagiaires de Walf FM et Tv se démenaient comme de beaux diables pour nous faire vivre les événements. Le manque d’expérience et même une simple méconnaissance de certains coins de Dakar apparaissaient dans leurs directs. Par exemple un des reporters a balancé à ses confrères en studio, « je donne le téléphone portable à ce manifestant il va vous expliquer comment cela s’est passé, il était à côté… » Ou encore l’autre reporter qui avait du mal à s’orienter et c’est un manifestant qui vient à son secours, « dit lui que tu es prés de la caisse de sécurité sociale… ».

Notre métier n’est pas toujours facile !


Vendredi 3 Février 2012 - 13:49




1.Posté par vive idy4p le 03/02/2012 14:40
diarama journalistes yi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter