PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



DIC: le photographe de Yahya Jammeh et Cie hument l’air de la liberté

Le photographe de Yahya Jammeh a été libéré en même temps que deux (2) autres proches du dictateur après plusieurs heures d’interrogatoires à la Division des investigations criminelles (Dic). Mais le général Bora Colley, chef des « jungullars» et deux (2) autres militaires étaient toujours retenus à Dakar en attendant de faire face au Procureur.



Ebou Taru Njie, le photographe officiel de l’ancien dictateur Yahya Jammeh arrêté à Karang et transféré à la Dic, a été libéré après plusieurs heures d’interrogatoire. Ce, en même temps que le Capitaine Ousman Jallow et le major Muhammed Sambou.
 
Les enquêteurs n’ont retenu aucune charge contre le trio qui, en réalité, a été victime des agissements de l’ancien despote. Yahya Jammeh leur avait demandé de l’accompagner dans son exil. Mais une fois à  Conakry, il leur a remis 1000 dollars en leur demandant de se débrouiller. A la suite de quoi, l’ancien dictateur a pris un autre avion pour la Guinée équatoriale.
 
Du coup, Ebou Taru Njie et Cie n’avaient pas d’autre choix que de retourner à Banjul avant d’être intercepter à Karang. Pendant ce temps, précise «Libération», le général Bora Colley était encore retenu à Dakar et devait être mis à la  disposition du Procureur au même titre que deux (2) militaires membres de la sécurité rapprochée de Zeïnab Jammeh.
 
Depuis la chute de Jammeh, ses proches sont traqués. En Suisse, son ministre de l’Intérieur, Ousmane Sonko a été placé sous mandat de dépôt conformément aux réquisitions du Parquet général qui a ouvert contre lui une information judiciaire pour crime contre l’humanité. 


Samedi 4 Février 2017 - 09:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter