DONNEES PERSONNELLES : Le Sénégal s’inspire de l’expérience du Burkina Faso



 
La Commission de Protection des Données Personnelles du Sénégal a effectué du 10 au 13 Mars 2014  une visite de travail au Burkina Faso pour s’inspirer de l’expérience et de la pratique de son homologue, la Commission de l’Informatique et des Libertés(Cil). Une occasion saisie par les deux organismes pour jeter les bases d’une coopération fructueuse en matière de protection des données personnelles.
La délégation de la CDP, avec à sa tête le président de la CDP, Dr Mouhamadou Lo était composé en outre d’un commissaire et des responsables juridique et technique de la Commission. Pour le Président de la CDP, cette visite s’explique par la longue expérience qu’enregistre le Burkina Faso en matière de  protection des données personnelles. En effet, le pays des hommes intègres est l’un des pionniers en matière de  législation sur cette question ; en atteste le vote de la loi sur les données personnelles intervenue en 2004. Le choix porté sur le Burkina pour cette visite de travail s’explique également par les similitudes que comptent les deux pays en ce qui concerne l’environnement de la  protection des données personnelles.
 Madame Marguerite Ouédrago, la présidente de la Cil  a fait part de sa satisfaction de cette visite qui confirme le leadership au niveau africain en matière de protection de données personnelles. « En tant que pionnier en Afrique et en tant qu’autorité de protection des données personnelles, nous avons une certaine expérience que nous entendons partager avec les pays voisins et ceux du continent », a fait savoir la présidente. Plusieurs communications des deux commissions ont rythmé ce séjour qui a permis à la délégation sénégalaise de s’imprégner mais aussi de s’inspirer du modèle de régulation au Burkina.  Abordant l’environnement des Tics mais aussi les enjeux de la protection des données personnelles, Madame Marguerite Ouédrago a souhaité une coopération entre les deux structures. Une coopération qui s’est matérialisé avec la signature d’une convention de partenariat entre les deux commissions pour un appui mutuel dans le cadre de la lutte contre la violation de la vie privée au sein des deux pays.  A cela s’ajoute la tenue d’une commission mixte qui se tiendra tous les deux ans à tour de rôle dans les deux pays.


Mardi 18 Mars 2014 - 10:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter