Dakar : 30 jeunes leaders africains en quête de la passion pour la paix

Conscient que les conflits sont consubstantiels au genre humain (donc inévitables), le Gorée Institute - Centre pour la Démocratie, le Développement et la Culture en Afrique- encourage l’esprit d’initiative et une approche active des acteurs, surtout les jeunes, pour endiguer le conflit et couper à la racine toute sorte de propension à la violence. D’où la nécessité de la tenue d’une seconde session de formation sur le thème « Leadership des Jeunes dans la prévention et la gestion des conflits en Afrique de l’Ouest ».



Dakar : 30 jeunes leaders africains en quête de la passion pour la paix
Pour renforcer les capacités des jeunes pour leur leadership dans l’éducation à la paix et la non-violence en Afrique de l’Ouest, une trentaine de jeunes leaders d’organisations venus du Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Guinée Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Togo suivent une formation à l’Institut Gorée. L’objectif principal de l’instruction qui se déroule les 25, 26 et 27 mars 2015, est de promouvoir auprès des jeunes leaders ouest-africains un ensemble de valeurs, d’attitudes, de modes de comportement et de vie qui rejettent la violence et préviennent les conflits en s’attaquant à leurs causes profondes. Il s’agit plus précisément d’insuffler chez les jeunes de la sous-région une passion pour la paix et la non-violence, afin d’imprimer un nouveau dynamisme à l’Architecture de Sécurité Régionale de la CEDEAO et à l’Architecture africaine de paix et de sécurité (AAPS). Autrement dit, contribuer à créer la Paix dans la région ouest africaine, longtemps affectée par des conflits armés et par l’instabilité politique. Cette seconde session de formation, faisant suite à celle tenue en août 2014 au Sénégal, entre dans le cadre du Programme « Prévention des conflits, Consolidation de la Paix et Sécurité Humaine en Afrique de l’Ouest » développé par l’Institut panafricain. En outre, cette initiation de 30 jeunes leaders venant de 10 pays différents vise à tirer parti du potentiel que constitue la jeunesse en tant que partenaire du développement et de la paix. Il est également question d’examiner de manière plus approfondie les approches théoriques et empiriques permettant de comprendre le rôle des jeunes dans la transformation positive des conflits, la participation citoyenne, l’engagement civique et l’apprentissage de la vie démocratique en Afrique de l’ouest.
 

Matar Séne

Vendredi 27 Mars 2015 - 17:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter