Dakar-Plateau : Alioune Ndoye dopé par sa convocation.

Après avoir passé plus de quatre tours d’horloge au siège de la Sureté urbaine, Alioune Ndoye s’est montré plus que jamais déterminé quant à sa lutte contre l’encombrement de sa commune. En effet, le maire de Dakar-Plateau est même monté d’un cran et a tenu à avertir les marchands-ambulants.



A la sortie de son audition au Commissariat central, Alioune Ndoye a tenu à lancé un avertissement aux ambulants, montrant du coût, sa détermination à continuer sa lutte contre l’encombrement de sa commune. «C’est archi-faux, je n’ai autorisé personne à se réinstaller et à rester là-bas. Ils ont déjà été sommés et ne le seront pas une seconde fois. Quand nous arriverons, ce sera dans la continuité de l’action déclenchée qui est toujours en cours», a-t-il déclaré.

Revenant sur les accusations qui lui ont valu sa convocation, l’édile de Dakar-Plateau apporte sa part de vérité : «J’ai entendu dire qu’ils ont perdu des biens. Je rappelle qu’aucun marchand ambulant n’a eu un bien perdu. Ceux qui ont perdu des biens ce sont les propriétaires de cantine qui n’étaient en rien concernés par cette affaire», a-t-il révélé.

Alioune Ndoye a rappelé les prérogatives des maires qu’ils s’attèlent à exercer dans le respect strict des lois, mais avec une détermination sa faille : «Les maires que nous sommes sont très républicains. Tout ce que nous sommes en train de faire et qui a fait le buzz ces dernières semaines, touchant au désencombrement de Petersen, nous sommes les seul habilités à autoriser tout cela. Nous l’avons fait dans le respect des textes et règlements de ce pays, a-t-il conclu, avant de regagner sa mairie.
 

Ousmane Demba Kane

Jeudi 9 Juillet 2015 - 08:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter