Dakar-Revue portefeuille : La Bid a approuvé 24 projets d’environ de 648 milliards de CFA en faveur du Sénégal



Dakar-Revue portefeuille : La Bid a approuvé 24 projets d’environ de 648 milliards de CFA en faveur du Sénégal
La coopération entre le Sénégal et la Banque islamique de développement (Bid), a été passée au peigne fin aujourd’hui à l’occasion  de la revue annuelle conjointe. Selon le ministre Amadou Bâ, le portefeuille de projets en cours est constitué de 24 projets et trente-six opérations pour une montant global d’environ de 648 milliards de CFA.

Lors du Groupe consultatif de Paris, la Bid avait pris des engagements pour financer deux projets. Il s’agit respectivement du Train Express Régional Aéroport international Blaise Diagne de Diass pour un montant  de 197 milliards de nos francs  mais aussi le Projet d’Alphabétisation des Métiers pour la lutte contre la pauvreté (PALAM2) à hauteur de 12 milliards de francs Cfa.
 
La Bid a également octroyé le financement qu’aucun pays africain n’a encore bénéficié avec cette enveloppe de 648 milliards de nos francs. Le ministre Amadou a tenu a salué l’accompagnement de la Bid qui soutient le Plan Sénégal émergent.

Selon le ministre de l’Economie des Finances et du Plan ce portefeuille prend en charge les secteurs tels que : le renforcement de la compétitivité et de la productivité, à travers des projets d’infrastructures  routières et énergétiques. Le renforcement de la résilience et l’inclusion sociale par l’accompagnement de la Bid pour la résorption des problèmes récurrents liées aux inondations, à l’hydraulique et l’assainissement ainsi que positionnement stratégique pour la diversification de l’offre éducative, l’autonomisation des femmes et le soutien aux couches défavorisées pour leur inclusion dans le processus de développement économique et social.

L’accompagnement de la Bid concerne aussi le renforcement de la chaine de valeur agricole en vue d’améliorer la productivité agricole et la promotion de la sécurité alimentaire, de même que  la promotion de la finance islamique, de l’industrie  de la finance islamique pour une meilleure contribution et un approfondissement du système financier global.

Amadou Bâ s’est réjoui de l’état d’avancement de la coopération avec la Banque islamique de développement « ce bilan est très reluisant a fini de montrer l’excellence de nos relations de coopération économique et financière qui nous donne entière satisfaction », se réjoui le ministre des Finances.

Khadim FALL

Jeudi 4 Août 2016 - 13:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter