Dangers du net et du mobile: l'impératif de sécuriser les systèmes d’informations au Sénégal, (TIC Protection)



Dangers du net et du mobile: l'impératif de sécuriser les systèmes d’informations au Sénégal, (TIC Protection)
TIC Protection en partenariat avec Google, a procédé ce matin au lancement d'une campagne de sensibilisation de masse sur l’internet et le mobile. Le diagnostic du président de l’association TIC Protection, est plus qu’alarmant.

«Ces dernières années, nous avons noté une progression fulgurante des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et cette situation a engendré l’explosion en quantité et en qualité de l’arnaque, de la fraude, de la sexe torsion, ce qu’on appelle le chantage sexuel, l’usurpation d’identité et la fraude,… », décline d’Amadou Bamba Thiam.

Pis, selon l’expert en cyber sécurité, «internet comporte des milliers de dangers. Je peux vous en citer quelques, par exemple le chantage sexuel qui est en ce moment en vigueur au Sénégal. Les gens sont victimes de chantage sexuel, les victimes se font filmer et en retour, elles sont obligées de payer de l’argent aux maîtres chanteurs».
 
Loin d’en avoir fini, ce dernier de marteler : «Il est très difficile de rencontrer un Sénégalais qui n’a jamais reçu un e-mail lui informant qu’il est l’heureux gagnant d’une loterie à laquelle il n’a jamais participée. Et pour collecter les fonds, on lui demande d’envoyer une somme ou des informations personnelles. Il est aussi difficile de voir une personne qui n’a jamais reçu de mail provenant d’un soi-disant proche orphelin dans un autre pays et qui a besoin d’argent. Un dernier exemple, ce sont les lettres de détresse, on vous appelle pour vous dire «je suis bloqué en Côte d’Ivoire, envoyez-moi de l’argent mais ne m’appelez pas parce que j’ai perdu mon téléphone»».
 
 
C’est dans cette perspective que TIC Protection en partenariat avec Google a décidé d’initier cette campagne de sensibilisation de masse des populations sénégalaises sur les dangers d’internet et du mobile. Abordant le cyber terrorisme, l’expert souligne: «Maintenant, nous savons que les terroristes utilisent internet pour la radicalisation mais aussi pour attaquer des pays, mettre à nu le système d’information pour créer la panique».
Dans cet ordre d’idées, TIC Protection en partenariat avec Google pensent que la sensibilisation est la première étape car «comme on dit l’être humain est le maillon faible de tout dispositif de sécurité » et «tout dispositif de sécurité doit prendre en compte la dimension humaine parce que ce sont les personnes qui attaquent les personnes et non pas des machines, donc cette sensibilisation est le premier pas».
 
A noter la cohésion entre les forces de défense et de sécurité marquée par «la présence de l’Armée et ses démembrements, de la Gendarmerie et de la police et leurs démembrements, de la Douane, du service d’hygiène et des sapeurs-pompiers». Une cohésion dans le combat numérique qui est à saluer et à encourager, selon le président de TIC Protection.  
 
Après la sensibilisation, la seconde étape sera «la mise en place d’une agence nationale qui sera chargée de la sécurité des systèmes d’informations parce qu’au Sénégal ces systèmes sont très dispersés et des mesures urgentes doivent être prises pour éviter la catastrophe».
 
Ladite campagne ayant pour objectif d'atteindre toutes les couches de la population dans toutes les localités du pays d'ici fin 2017, «ceci n’est que la première étape et nous comptons faire le tour du Sénégal pour sensibiliser les populations sur les dangers du net et du mobile», indique Amadou Bamba Thiam.  
Sur le choix d’une randonnée pédestre, ce dernier d’expliquer: «Comme on dit souvent un esprit sain dans un corps sain mais nous avons ajouté dans un environnement numérique sain parce que nous tous nous avons un esprit, un corps qu’on doit entretenir mais nous avons aussi besoin d’assainir l’environnement dans lequel évolue ce corps. C’est ainsi que cet environnement numérique doit être assaini…». 


Samedi 23 Juillet 2016 - 13:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter