Dangoté Ciment : le parquet ouvre une information judiciaire

Le procureur a été convaincu par les arguments des héritiers de feu Kader Mbacké qui accusent le groupe Dangoté d’avoir fait main basse sur les 10% que détient le défunt dans le capital. Le parquet a requis l’ouverture d’une information judiciaire contre X.



Le Procureur de la République a donné suite à la plainte déposée par les héritiers de feu Kader en requérant une information judiciaire contre X. A charge pour le doyen des juges de l’identifier. Dans la plainte déposée au nom des héritiers, Me Ousmane Sèye soutient, qu’à la suite de la disparution de Kader Mbacké, le Goupe Dangoté a fait main basse sur les 10% qu’il détient au sein du capital de la société, allant même jusqu’à nier leur existence.


Or ces 10% reviennent de droit aux héritiers du défunt homme d’affaires qui a introduit le groupe Dangoté au Sénégal. Selon le journal « Libération », cette plainte vient s’ajouter à une autre procédure pendante devant le juge. Il s’agit de la plainte déposé par Oumar Top qui s’est beaucoup investi pour le règlement du contentieux opposant Dangoté aux héritiers du feu Serigne Saliou Mbacké. Dans sa plainte, Oumar Top affirme qu’une commission doit lui être versée par le groupe après règlement du litige. Ce qui n’a jamais été le cas. 


Mercredi 19 Novembre 2014 - 12:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter