De 99 à 1 milliards 300 : le fiasco des commissions rogatoires à Monaco

Le «rapport accablant» du parquet de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) ne serait que du toc. Des commissions rogatoires ont été envoyées un peu partout en Europe pour dénicher l’argent planqué par Karim Wade. Sur les 30 comptes ciblés, un seul est au nom du fils de l’ancien chef de l’Etat. On parlait de plus de 99 milliards, il n’y a qu’un milliard 300 millions qui ont été trouvés dans ce compte à Monaco.



De 99 à 1 milliards 300 : le fiasco des commissions rogatoires à Monaco
La Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) a déployé une armada pour corser le dossier d’inculpation de Karim Wade. Après sa première mise en demeure en mars, une autre se profile à l’horizon. Seulement, elle est basée sur le produit des commissions rogatoires qui étaient chargées de fouiller toute la fortune du fils d’Abdoulaye Wade en Europe. Cette fouille à l’étranger est quasiment infructueuse. Espérant tomber sur un pactole plus de 99 milliards, les enquêteurs n’ont pu retracer qu’un milliard 300 millions de francs CFA. Toutes les banques ciblées et saisies par la CREI ont répondu négativement. Direct de signaler qu’une seule parmi les 30 ciblées a répondu favorablement à la requête des enquêteurs de la CREI. Ladite banque a révélé l’existence de 30 comptes bancaires appartenant à des sénégalais. Ce rapport d’indiquer qu’un seul compte a pu être identifié comme appartenant à Karim Wade.
 
Ce compte découvert à Monaco ne contenait que 2 millions d’euros, soit un milliard 300 millions francs CFA. Nos confrères de Direct ont précisé que cet argent est le reste de 8 millions d’euros que l’Arabie Saoudite avait offerts au président Abdoulaye Wade.
 
La CREI a estimé que les 30 comptes bancaires découverts à Monaco appartiendraient tous à Karim Wade et qu’il aurait encore utilisé des prête-noms pour échapper à la justice.  

Jean Louis DJIBA

Jeudi 12 Septembre 2013 - 17:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter