Débris de l'Airbus AF447: l'armée française à Dakar entretient le flou

Le colonel Laurent Mathou commandant de la base aérienne française 160 de Ouakam a déclaré mercredi à Dakar que l’armée française à ‘’l’heure actuelle’’, n’a pas réussi à localiser des objets appartenant l’airbus A 330, contrairement à l’armée brésilienne qui a annoncé mardi avoir trouvé des objets provenant de l’appareil.



Débris de l'Airbus AF447: l'armée française à Dakar entretient le flou
’’Nous n’avons toujours pas réussi à localiser des objets de l’airbus A 330 ou les identifier’’, a déclaré le colonel Laurent Mathou commandant la base aérienne Frédéric Geille de Ouakam lors d’un point de presse. ‘’Nous n’avons pas forcément des explications rationnelles (…). Les Brésiliens ont annoncé dès le premier jour avoir vu des objets qui pourraient correspondre à l’appareil’’, a ajouté le Colonel Mathou. L’armée française a entamé les recherches pour localiser le lieu de l’impact de vol A 447 depuis lundi dernier par l’envoi à partir de Dakar d’un avion spécialisé dans les détections maritimes. Les conditions météorologiques très difficiles au premier jour ’’se sont améliorées depuis hier (mardi), nous permettant de faire des cercles de recherches en fonction des vents’’, a expliqué le colonel Mathou. Selon lui, ‘’ces conditions favorables nous ont permis d’avoir de très bonnes détections en volant à une altitude relativement basse’’. Malgré tout, l’armée française avoue n’avoir pas pu à l’heure actuelle détecter des objets provenant de l’appareil qui s’est abimé lundi en mer en partance du Brésil pour la France. En vue de rendre les recherches plus efficaces, ‘’le dispositif a été renforcé avec l’arrivée d’un Hawax de l’armée de l’air française’’, a annoncé le colonel Mathou. Un avion qui, selon lui, est équipé d’un système radar qui a des capacités de détections maritimes et aériennes qui portent sur un rayon de 350 km. ‘’Cet avion a été engagé ce matin (mercredi) en coordination avec notre Falcon 50, un avion de patrouilles militaires’’, a-t-il ajouté L’airbus A 330 a disparu des radars lundi matin, lors d’une liaison entre le Brésil et la France avec 228 passagers à bord. Les recherches entamées depuis lors n’ont pas permis encore de localiser l’appareil.

APS avec Pressafrik

Mercredi 3 Juin 2009 - 21:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter