Décès de Maty Mbodj: des traces de stupéfiants retrouvées dans son sang, la SU saisie

Mannequin de profession, la jeune femme a été retrouvée morte chez elle, à la Zone A (Dakar). Des zones d'ombre entourant les circonstances du décès, le Procureur de la République a instruit une autopsie qui a relevé la "présence d'un fort taux de stupéfiant dans le sang" de feue Maty Mbodj. L'enquête est confiée à la Sûreté Urbaine (SU).



Décès de Maty Mbodj: des traces de stupéfiants retrouvées dans son sang, la SU saisie
Le corps du mannequin Maty Mbodj décédé jeudi soir a été soumis à une autopsie. Et selon le journal l’Observateur, l’analyse révèle la présence de stupéfiants dans le sang de la victime. Poursuivant la source reste perplexe quant à la nature de ces stupéfiants : «l’origine et la nature des substances qui ont conduit à cette overdose restent indéterminées».



«Maty Mbodj était toute cette semaine de la Korité, à Thiès. Elle est retournée à Dakar en début de semaine. Elle était bien portante. Ce lundi, elle a dit à ses sœurs, des jumelles de la rejoindre pour qu’elle leur offre des habits. Jeudi, j’étais partie au baptême d’une cousine. C’est vers 21 heures qu’une de ses amies, Ma Kouyaté m’a appelée au téléphone me demandant de venir à Dakar parce que Maty était malade. Je lui ai alors instinctivement dit qu’elle est morte. Elle a raccroché pour me dire qu’elle allait me rappeler. 02 heures plus tard, son mari, Alou Ndoye m’a rappelée pour m’annoncer le décès de ma fille », confie Diakhou Diagne, la maman de feue Maty Mbodj, dans «l’Observateur».

 
C’est une de ses amies qui a en effet retrouvé le mannequin inerte à son domicile sis à la zone A. Ses appels restés sans réponse, elle a dû forcer l’entrée pour faire l’horrible découverte. Les circonstances de sa mort entourée de zones d’ombre, le Procureur de la République a instruit une autopsie qui a révélé la présence de stupéfiants dans le sang de la défunte. Du coup, l’enquête a été confiée à la Sureté Urbaine.
 
Affaire à suivre. 


Samedi 25 Juillet 2015 - 09:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter