Décès de Nelson Mandela: les Sud-Africains se recueillent dans l'union

Ce dimanche 8 décembre, les croyants sud-africains, tous cultes confondus, sont appelés à prier pour Nelson Mandela, décédé jeudi soir à l'âge de 95 ans, en l’église Regina Mundi, haut lieu de la lutte contre l’apartheid. Une cérémonie nationale sera organisée mardi au stade Soccer City de Soweto, d’une capacité de 94 mille personnes. La dépouille de Mandela sera ensuite acheminée en procession dans la capitale Pretoria mercredi jeudi et vendredi, avant l’inhumation dans son village natal de Qunu dimanche.



Décès de Nelson Mandela: les Sud-Africains se recueillent dans l'union

Ils sont des centaines de fidèles, toutes générations confondues, tous endimanchés, dont quelques blancs. En présence de nombreuses équipes de télévision, ils se sont recueillis à l’église Regina Mundi de Soweto, tôt ce dimanche matin pour prier et souhaiter à Nelson Mandela qu’il repose en paix.

Peu de larmes, peu de chagrin. Finalement, tout le monde ici semblait préparé à son départ. Le père Sébastien a dit que Nelson Mandela avait certes pris congé, mais que ses valeurs doivent demeurer éternelles.
 

«Nelson Mandela, ce n’est pas un nom de rue, ce n’est pas un nom de bâtiment. Ce sont des valeurs dont il faut nous nourrir chaque jour. C’est le don de soi, le combat pour la paix et la fraternité», a dit le père dans cette église Regina Mundi, rebaptisée Parlement de Soweto durant l’apartheid. Elle a en effet abrité de nombreuses réunions clandestines, et a servi de refuge aux étudiants pourchassés par la police durant les émeutes de 1976, en témoignent ici et là des impacts de balles dans l’église.
 

Les Sud-Africains ce dimanche, dans tout le pays et au-delà des barrières raciales et religieuses, se recueillent ensemble pour Mandela. Qui dans des églises, qui dans des temples, qui dans des mosquées, qui lors de cérémonies œcuméniques, qui sous des arbres…
 

Pour Marcella, une jeune comptable de 26 ans qui a étudié dans une université aux côtés de blancs, c’était le plus bel hommage que les Sud-Africains puissent rendre au père de la Nation arc-en-ciel. C’est l’hommage qu’il aurait souhaité : l'image d’un peuple uni, digne, debout et serein que relaient les caméras au monde entier.


Rfi.fr

Dimanche 8 Décembre 2013 - 15:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter