Décès de Patrick Ekeng, victime d'un malaise cardiaque en plein match

Le milieu camerounais Patrick Ekeng, 26 ans, est décédé vendredi soir des suites d'un malaise cardiaque survenu quelques instants après son entrée en jeu avec le Dinamo Bucarest dans un match du Championnat de Roumanie.



Décès de Patrick Ekeng, victime d'un malaise cardiaque en plein match
Victime d'une crise cardiaque en plein match, Patrick Ekeng (Dinamo Bucarest) est décédé à l'hôpital de Vittorul (Bucarest). Le milieu de terrain camerounais, ex-Le Mans (2009-13), était entré en jeu contre Viitorul Constanta depuis sept minutes lorsqu'il s'est écroulé, sans aucun contact avec un autre joueur. Ekeng a été transporté aux urgences où le personnel soignant a tenté, pendant une heure et demie, de le ranimer, en vain.

«Un cauchemar»

«Je n'arrive pas à y croire. C'est un cauchemar. Pour moi, pour l'équipe et pour tous les supporteurs de Dinamo. C'est trop», a réagi Ionel Danciulescu, directeur général du club.

La disparition tragique de Patrick Ekeng, international U20 à trois reprises, rappelle la mort dans des circonstances analogues de son compatriote Marc-Vivien Foé lors du match de Coupe des Confédérations Cameroun - Colombie à Gerland le 26 juin 2003.

Le dernier cas de mort d'un joueur de football professionnel des suites d'un malaise cardiaque, remonte au 30 avril 2015 avec la disparition de Grégory Mertens, défenseur de Lokeren (D1 belge), décédé trois jours après une crise cardiaque sur le terrain.

«Nous pleurons ta perte»

Le club espagnol de Cordoue CF (D2) où Patrick Claude Ekeng Ekeng (son nom complet) évoluait jusqu'en janvier dernier lui a rendu un premier hommage dès son décès connu.
 
«Il n'y a pas de mots pour exprimer notre douleur après la mort de Patrick Ekeng. Nous pleurons ta perte. Jamais nous ne t'oublierons ami. Repose en paix (descanse en paz).»

lequipe.fr

Samedi 7 Mai 2016 - 07:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter