Déchirure au sommet en 1962 : Abdou DIOUF exprime sa souffrance



Déchirure au sommet en 1962 : Abdou DIOUF  exprime sa souffrance
La presse nationale est revenue sur ces événements politiques de 1962 qui ont cassé le compagnonnage entre Mamadou DIA et Léopold Sédar SENGHOR. Un 17 décembre 1962, DIA, Président du Conseil fait encercler l’Assemblée nationale pour empêcher le vote d’une motion de censure contre son gouvernement. Il sera arrêté le 18 décembre et emprisonné comme aussi ses ministres Valdiodio NDIAYE, Ibrahima SARR, Joseph MBAYE et Alioune TALL.

Abdou DIOUF a souffert à cause de ses événements, « j’ai beaucoup souffert en ce moment là parce qu’on a dit j’étais pour DIA contre SENGHOR j’étais gouverneur de région on m’a relevé de mes fonctions », dit-il dans un documentaire de la chaîne France 5 exploité par la Rfm.

Pour la suite des événements relativement à sa personne DIOUF explique, « le président SENGHOR m’a reçu pour me dire il faut que tu saches que j’ai une meute contre moi mais toi je ne te reproche rien tu es jeune tu as tout l’avenir devant toi c’est mieux de nous aider ici au niveau centrale que d’être à l’intérieur du pays, il avait sa petite idée derrière la tête car trois mois après je suis nommé directeur de cabinet du président ».


Lundi 17 Décembre 2012 - 14:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter