Décision du Cirdi : Me Baboucar Cissé recadre Me Sidiki Kaba « l’Etat a tort sur Karim Wade... »

La robe noire qualifie de pure intoxication la décision brandit par l’Etat du Sénégal concernant l’affaire dite de Karim Wade. A en croire Me Baboucar Cissé défend les intérêts du fils de Wade et Ibrahim Abou Khalil Bourgi, la décision rendue par le centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI) a donné lieu à une campagne de désinformation orchestrée par l’Etat sur le dossier Karim Wade.



Décision du Cirdi : Me Baboucar Cissé recadre Me Sidiki Kaba « l’Etat a tort sur Karim Wade... »
Me Baboucar Cissé  a tenu à faire des précisions de taille à propos de la décision rendue par le Cirdi sur l’affaire Karim Wade. Selon « l’avocat le procès n’a porté que sur le volet de la compétence. Au contraire cette décision a forcé le gouvernement à reconnaitre que Karim Wade n’est ni de près ni  de loin  mêler dans l’affaire de le capital de Mmea Ahs International Ltd au contraire les seuls propriétaires sont les frères Aboukhalil et Mamadou Pouye et, à l’exclusion de toute autre personne physique », rectifie Me Cissé.
De l’avis la robe noire « Dans cette procédure l’Etat du Sénégal a trompé le peuple, l’opinion publique national et international en clamant depuis plus de trois que ces sociétés précitées appartenaient à Karim Wade ce qui n’est d’ailleurs pas le cas », fulmine l’avocat de Karim Wade.
Poursuivant ses précisions sur cette affaire Me Cissé a fait savoir que « le tribunal n’a a jamais eu de procès sur le fond de l’affaire qui dise le droit sur la légalité de la conduite des autorités sénégalaise dans cette affaire », précise Me Cissé dans les colonnes de l’Observateur.   
Me Baboucar Cissé  a tenu à faire des précisions de taille à propos de la décision rendue par le Cirdi sur l’affaire Karim Wade. Selon « l’avocat le procès n’a porté que sur le volet de la compétence. Au contraire cette décision a forcé le gouvernement à reconnaitre que Karim Wade n’est ni de près ni  de loin  mêler dans l’affaire de le capital de Mmea Ahs International Ltd au contraire les seuls propriétaires sont les frères Aboukhalil et Mamadou Pouye et, à l’exclusion de toute autre personne physique », rectifie Me Cissé.

De l’avis la robe noire « Dans cette procédure l’Etat du Sénégal a trompé le peuple, l’opinion publique national et international en clamant depuis plus de trois que ces sociétés précitées appartenaient à Karim Wade ce qui n’est d’ailleurs pas le cas », fulmine l’avocat de Karim Wade.

Poursuivant ses précisions sur cette affaire Me Cissé a fait savoir que « le tribunal n’a a jamais eu de procès sur le fond de l’affaire qui dise le droit sur la légalité de la conduite des autorités sénégalaise dans cette affaire », précise Me Cissé dans les colonnes de l’Observateur.   

Khadim FALL

Mardi 9 Août 2016 - 08:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter