Déclaration Universelle des droits de l’homme: la LSDH dénonce avec force les conditions de détention



La Ligue Sénégalaise des Droits Humains (LSDH) saisit cette date du 10 Décembre 2014 anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme pour dénoncer avec force la situation inacceptable que vivent les détenus au Sénégal. En effet les conditions de détention dépassent aujourd’hui l’entendement tellement elles sont déshumanisées.


Comment imaginer un seul instant qu’au 21 siècle on puisse dire au Sénégal  que 200 (Deux cents personnes) vivent comme des sardines (au propre comme au figuré)  dans une chambre de prison conçue au départ pour 30 personnes dans la Maison et de correction  de Rebeuss et avec une seule toilette.  Depuis l’indépendance en 1960 aucune nouvelle prison n’a été construite au Sénégal et la seule prison construite en tant que telle est celle de Rebeuss. La LSDH sous la plume de son secrétaire exécutif, Alassane Seck, exige une action radicale de l’Etat pour qu’une plus grande attention soit accordée aux détenus en désengorgeant  les prisons et  faire en sorte qu’ils recouvrent un  minimum  de dignité  dans le respect des conventions internationales signées et ratifiées. 


Mercredi 10 Décembre 2014 - 10:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter