Découverte de Youcef Touati, ce talent qui explose sur le tard en National

Cette saison de National est marquée par la révélation Youcef Touati qui, à 26 ans maintenant, s'épanouit enfin pleinement et parvient à exprimer tout son potentiel sous le maillot de Chambly. De quoi intéresser du monde aux étages supérieurs.



Chaque dimanche, FM vous propose de découvrir un jeune espoir qui brille. Mais ce coup-ci, c’est un talent un peu plus âgé que nous mettons en lumière. À 26 ans, Youcef Touati réalise la meilleure saison de sa carrière sous les couleurs du FC Chambly, club du ventre mou de National. Avec 2 buts et des dribbles en pagaille, ce meneur de jeu a ainsi reçu 7 talents par le site spécialisé foot-national , meilleur bilan de tout ce championnat. L’occasion est donc belle de faire un zoom : « J’ai fait toute ma préformation au Red Star jusqu’à l’âge de 15 ans, puis j’ai été repéré par l’Amiens SC. J’y ai fait 2 années qui se sont très bien passées. J’ai eu l’opportunité de signer à Villarreal, mais ça ne s’est pas fait pour problème administratif et financier entre les deux clubs. En revenant, j’ai repris à Pacy-sur-Eure, avant de signer mon premier contrat pro de 4 ans à Dijon. Après 2 années là-bas, je suis revenu au Red Star, puis à Istres et Tours, avant d’arriver au FC Chambly », nous indique ce fan de Maradona et Iniesta.

Un joueur qui a la tête sur les épaules, et qui n’hésite pas à manier l’humour quand on lui demande ses qualités : « Ma principale caractéristique, c’est que je suis beau gosse (rires) ! Non mes qualités sont ma technique, ma vitesse, ma percussion, j’aime perturber les défenses adverses », assure ainsi dans un sourire ce petit gabarit d’1m66, qui s’éclate aujourd’hui en troisième division française : « Mon intégration a été parfaite, j’ai été mis dans les bonnes dispositions et le fait d’avoir joué en National auparavant me facilite la tâche, car je connais très bien cette division. Je fais partie des cadres de l’équipe, ce qui me donne encore plus de confiance et de responsabilité. C’est la période de ma carrière où je me sens le mieux, j’ai surtout appris de mes erreurs passées. Je suis plus responsable, plus mature. J’ai eu deux enfants et pour eux comme pour toute ma famille, je me dois de réussir et d’y croire au quotidien ».

Lucide mais plein d’espoir, Touati voit donc plus grand, alors que des clubs de l’élite mais aussi de D2 anglaise lui font selon nos informations les yeux doux : « Je travaille très dur, sans relâche, jour après jour pour arriver à mon objectif qui est d’intégrer un club de l’élite. Pour moi, c’est une ambition. Je sais que des clubs de Ligue 1 me suivent, certains sont même venus me contacter directement. Mais l’essentiel, c’est de continuer dans mes performances sur le terrain. On me parle souvent de Ribéry ou Valbuena comme exemples de trajectoire, mais aussi par ce style de jeu fait de percussion. Respect à eux d’avoir percé sur le tard, car il faut un sacré mental. J’espère faire de même ». Les raisons d’y croire sont bien là, reste à les concrétiser.

Source : Footmercato



Dimanche 13 Décembre 2015 - 10:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter