Décryptage- Sénégal –Egypte (2-0) : L’essentiel a été fait



Décryptage- Sénégal –Egypte (2-0) : L’essentiel a été fait
Deux ans d’absence à Léopold Sédar Senghor. Deux (2) buts à zéro (0) contre l’Egypte pour ouvrir les qualifications à la CAN 2015, marquant les retrouvailles entre l’équipe nationale du Sénégal et son public. Deux passes décisives de  Dame Ndoye. Les « Lions » ont fait l’essentiel pour leur retour à Dakar. Ils ont dominé l’Egypte de bout en bout et ont rendu une copie assez correcte même s’il y a quelques fautes à corriger.

Les coéquipiers de Moussa Sow ont, en effet,  livré une première période pleine, avant de baisser de régime en seconde. « On a été fébrile en seconde période » corrobore l’entraineur national Alain Giresse.   Dès l’entame du match, ils ont affiché leurs ambitions. Ne laissant aucun répit aux Egyptiens. Ils  monopolisent le cuir et imposent leur loi. La domination s’avère payante à la 17e mn de jeu. Dame Ndoye, nouveau maitre à jouer de cette équipe, du rond central,  amortit de la poitrine une remise de la tête, de Kara Mbodji et sert Mame Biram Diouf dans l’intervalle. L’attaquant de Stoke City, d’un majestueux piqué du gauche, trompe le portier des « pharaons », Ikrami. Le Sénégal mène (1-0). L’ancien joueur de Manchester United confirme sa forme du moment. Il a été le bourreau de Manchester City le week-end dernier (1-0) en Premier League.

Cette efficacité offensive ne serait pas possible sans une défense  et un milieu de terrain  appliquées et disciplinées. En effet, dans son système en 3-4-3, Alain Giresse a positionné  Kara Mbodji dans l’axe de la défense, Lamine Sané à droite et Papy Djilobodi à gauche. C’est ce même trio qui avait disputé le match référence, contre la Côte d’ Ivoire (1-1) à Casablanca, en match comptant pour les qualifications au Mondial Brésil 2014. Ils ont tenu la dragée haute en bloquant la star égyptienne  Mohamed Salah, invisible tout au long de la rencontre.

A l’image de la défense,  Cheikhou Kouyaté et Gana Gueye ont imposé leur diktat au milieu de terrain. La paire de récupérateurs  a abattu un travail pharaonique, en étant impliquée sur tous les bons coups. Kouyaté, repositionné au milieu de terrain plutôt qu’en défense, a donné satisfaction. Stéphane Badji aussi. L’ancien joueur du Casa Sport, connu pour son énorme volume de jeu, n’a pas déçu. Celui qui a déçu, avant de se racheter, en doublant la mise (2-0), sur une nouvelle  ouverture de Dame Ndoye (45e mn), c’est Sadio Mané. Le tout nouveau pensionnaire de Southampton a été fantomatique durant  toute la première partie de la rencontre, avant de sonner la délivrance sur un coup d’éclair.

Si la première période a été riche et pleine,  tel n’a pas été le cas pour la seconde.  La bande à Giresse a multiplié les pertes de balles et les incompréhensions. Sentant les « Lions » en manque d’inspiration, les Egyptiens en profitent pour se ragaillardir mais ils pèchent eux aussi dans la finition (52e, 57e). Giresse voit  le vent tourné et effectue un changement pour le moins surprenant. Il fait sortir Mame Biram Diouf (68e mn), seul attaquant de pointe de métier du groupe, avec le forfait de Demba Ba, pour le remplacer par Mohamed Diamé, milieu de terrain. Le Sénégal a donc joué jusqu'à la fin de la rencontre sans véritable N°9.  Sadio Mané et Moussa Sow, entré à la place de Dame Ndoye, ont tenté  de remplir ce rôle mais, le résultat n’a pas été probant. Le prouve, l’ultime occasion de but raté par le joueur de Fenerbahce, seul face au portier  égyptien,  sur un centre du natif de Sédhiou,  dans les ultimes minutes de jeu.  On a cependant compris que Giresse voulait garder son résultant avec l’entrée d’Alfred Ndiaye (86e mn), à la place de Cheikhou Kouyate, totalement épuisé.  

En somme, les « Lions » n’ont pas livré le match parfait, mais on ne va pas cracher sur une victoire devant l’équipe la plus titrée d’Afrique. D’ailleurs la copie rendue augure des lendemains meilleurs. Reste à confirmer Mercredi, face  au Botswana, à Gaborone, pour la deuxième journée. 


Samedi 6 Septembre 2014 - 13:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter