Défaillance des infrastructures à l’Université de Ziguinchor : Mary Teuw Niane dans une colère noire.

L’état dans lequel se trouvent certaines infrastructures de l’Université Assane Seck de Ziguinchor (Uasz) n’enchante pas Mary Teuw Niane. C’est le moins que l’on puisse dire. En effet, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, qui visitait les chantiers de cette université, s’en est vivement pris aux entrepreneurs et à la Directrice de l’Agence des constructions des bâtiments et des édifices publics.



Défaillance des infrastructures à l’Université de Ziguinchor : Mary Teuw Niane dans une colère noire.
«Ce n'est pas admissible qu'on ait réceptionné les pavillons d'hébergement que j'ai trouvés ici à Ziguinchor. Il faut que la vérité soit dite. Les portes et autres loquets ne sont même pas encore fonctionnels. C'est le cas aussi du problème des fosses septiques. Ce qui est livré à Ziguinchor au niveau des pavillons ne devait pas être réceptionné». Ces mots sont de Mary Teuw Niane, lors de sa visite de l’état d’avancement des travaux  de l’Université Assane Seck de Ziguinchor (Uasz), ce vendredi.

Cette visite qui entre dans le cadre de la «Caravane de l’Enseignement supérieur» a permis au ministre de constater, par lui-même, les manquements par rapport aux normes de sécurité que l’Agence devait prendre en compte avant de réceptionner les bâtiments : «L'Agence n'aurait jamais dû réceptionner ces bâtiments. Les œuvres sociales vont être complétement handicapées par ces pavillons. On voit de manière claire les difficultés qu'il y'a. Il faut qu'on mette du sérieux. L'argent du contribuable sénégalais doit être utilisé à bon escient pour servir les citoyens», a-t-il soutenu.

Mary Teuw Niane s’en est aussi vivement pris à la posture de la directrice générale de l’Agence Socé Diop Ndione) qui ne l’a pas accompagné dans ce périple : «C'est en accord avec elle que j'ai attendu son retour pour faire la tournée, parce qu’on devait la faire en mi-septembre, mais étant donné qu’elle devait aller à la Mecque, j’ai repoussé le voyage. Malheureusement, je ne l'ai pas vu. Lorsque l'Agence gère pour le ministère plus de 40 milliards de F Cfa de budget en infrastructures, je crois qu'elle doit être là. Je ne peux pas comprendre quelle nous envoie des agents subalternes».

Sur la suite des évènements, Mr Niane prévient : «Aucun traitement particulier pour qui que ce soit. Nous rendrons compte à qui de droit. Nous ne sommes pas contents de la manière dont l'agence gère les constructions à Ziguinchor. Elle doit prendre ses responsabilités».
 

Ousmane Demba Kane

Samedi 10 Octobre 2015 - 03:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter