Défaite de Bennoo à Foundiougne: Abdou Latif Coulibaly se justifie et accuse



Le Secrétaire général du gouvernement décortique la défaite de Benno Bokk Yaakaar (BBY) à Foundiougne à l’issue du scrutin du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT). «La réalité est simple. Nous avons des problèmes au sein de l’APR (Alliance Pour la République, parti présidentiel) parce qu’en réalité, sur les quatre (4) listes qui ont été présentées, deux (2) sont de l’APR (BBY) et les Verts). Et la liste qui a gagné, a été soutenue par les socialistes et des maires de l’APR. Donc, la victoire reste APR,…», campe Abdou Latif Coulibaly.
 
Et de poursuivre : «D’ailleurs, la liste BBY que j’ai défendue, a été proposée par le président de la République. Puisqu’à l’origine, j’ai reçu une lettre du Secrétariat du parti, à travers le Directeur des élections (Benoît Sambou) me demandant de convoquer les camarades et d’organiser des investitures. Je me suis strictement conformé à cette demande et j’ai envoyé à qui de droit… ».
 
Mais le constat est là, souligne-t-il dans «l’Observateur»: «Il y en a qui disent qu’ils n’ont été pas reçu, que je les ai pas invités. Mais j’ai la preuve que je l’ai fait et j’étais libre d’apprécier les propositions…».
 
Une réunion convoquée pour «procéder à une investiture et on a investi», assure le Secrétaire général du gouvernement qui précise avoir «transmis à Benoît Sambou la liste qui a été arrêtée par les différents membres présents» avant qu’on ne l’a présente au Chef de l’Etat.
 
Selon Abdou Latif Coulibaly, «la question (de l’organisation de l’APR devrait être posée au plan national. Que faut-il faire pour que l’APR parle d’une seule voix ? Nous avons à travailler dessus au sein de notre parti ». «Je constate juste que ce n’est pas seulement dans le département de Foundiougne. Même dans les zones où BBY a gagné, il y a eu des tentatives qui ont été moins chanceuses que dans mon département. A Koungheul, à Gossas,…Il y a eu ces problèmes… ». 


Mardi 6 Septembre 2016 - 10:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter